Radio Monaco - MUSIC & NEWS


Place Royale : le Prince Albert II aux côtés de Stéphanie et Camille

Place Royale : le Prince Albert II aux côtés de Stéphanie et Camille Photo : Fight Aids Monaco
Franck Hermann
Par Franck Hermann
lundi 5 décembre 2016

Le Souverain a participé jeudi dernier à la traditionnelle soirée de vente aux enchères de l’association Fight Aids Monaco. L’organisation est président par Sa Sœur, la Princesse Stéphanie, et c’est un important soutien que le Chef de l’État tient à apporter chaque année à la prise en charge des personnes séropositives. La Princesse était accompagnée par sa fille, Camille, qui prend peu à peu le relais et seconde efficacement sa mère dans la défense de cette cause qui lui tient tant à cœur. La soirée, qui se tenait pour la Journée mondiale du Sida était orchestrée par Maître Tajan, commissaire priseur, et animée par Calixte de Nigremont, l’aristo-clown blanc souvent vu comme Maître de cérémonie à de grandes occasions.

Une belle cagnotte

La générosité des happy few qui ont enchéri pour la quarantaine d’œuvres originales proposées à la vente Fight Aids a permis à l’association de la Princesse Stéphanie de récolter 297 500 euros. Cette somme va servir à assurer le fonctionnement de l’association, en partie, mais surtout à financer les actions régulières de la Princesse à destination des personnes atteintes par le VIH. La Maison de Vie, tout d’abord, cet établissement qui recueille, à Carpentras, dans le Vaucluse, des individus venus se ressourcer et faire une pause. Il faut également y ajouter les opérations « Test in The City », des tests rapides à destination notamment des plus jeunes. La dernière avait lieu la semaine dernière. L’argent ira également aux actions internationales de la Princesse, notamment à Madagascar.


Margrethe II de Danemark : un triomphe !!

Margrethe II à Tivoli

La Reine a été particulièrement applaudie sur la scène du Théatre Tivoli à Copenhague. Le Monarque y présentait « Casse-Noisette », une nouvelle adaptation scénique du conte de Tchaikovski, à laquelle il a participé. Mise en scène, décors, costumes, castings, la Souveraine a mis la main à la pâte un peu partout. Opération réussie puisqu’apparemment le public a été ravi de voir, à la fin de la représentation, Margrethe II saluer avec la troupe les spectateurs venus nombreux. Dans la salle, le Prince Héritier Frederik et la Princesse Mary avaient amené leurs quatre enfants profiter d’un moment de magie musicale. Margrethe n’en est pas à son coup d’essai. Cette Reine artiste est une touche-à-tout talentueuse.

Une artiste dans l’âme

Pendant son temps libre, la Souveraine sait s’occuper. Elle peint énormément, et depuis le début de son règne, en 1972, a été souvent exposée, y compris à l’étranger. Certaines de ses toiles, au charme naïf et coloré, ont été choisies aussi régulièrement pour orner les timbres de Noël de La Poste danoise. La dernière fois c’était en 2015. Elle a également illustré de nombreux livres : sa couverture la plus célèbre étant l’édition danoise du « Seigneur des Anneaux » en 1977. Margrethe II est également une experte en collages. En début d’année, elle avait ouvert les portes de chacun de ses palais et l’on pouvait voir dans l’un de ses reportages qu’elle s’adonnait à cette passion. Elle aime aussi réaliser de jolies compositions florales qui ornent ses résidences officielles.


Deux Rois honorés en Côte d’Ivoire

Rois dIndénié

Le président ivoirien Alassane Ouattara a tenu ce week-end à rendre hommage à Boa Kouassi III, roi de l’Indénié, et Agnini Bilé II son homologue du Djuablin. Deux monarques tribaux qui, selon le Chef d’État, ont œuvré dans le pays pour la paix et la cohésion sociale. Ouattara a avoué que ces deux Rois l’ont souvent conseillé, notamment après la guerre civile de 2011 qui a fait des dizaines de milliers de victimes. C’est une démonstration supplémentaire que bien de Président africain affichent un réel respect pour ces Souverains traditionnels. Ouattara a d’ailleurs promis au Roi d’Indénié de lui rendre prochainement visite officiellement chez lui.

Deux rois aux racines prestigieuses.

Boa Kouassi III, qui règne sur l’Indénié depuis 1997, est fier de ses ancêtres. Il a fait apposer sur le mur de son Palais, à Abengourou, à l’entrée de celui-ci où se trouve un musée dédié à la dynastie, une plaque qui rappelle les origines du Royaume. C’est en 1745, après un long exode, que le Chef Ahi Baye s’installe dans la région. Deux siècles et demi plus tard, sa descendance se perpétue. Boa Kouassi III, proche de la famille Ouattara, a été fait Ambassadeur de Paix par la Fédération pour la Paix universelle. Agnini Billé II, de son côté, règne sur Djuablin depuis 1984. Il préside depuis 2005 le Conseil supérieur de l’Association des Rois et Chefs tribaux de Côte d’Ivoire.