Radio Monaco - MUSIC & NEWS


Place Royale : le Prince Albert II en visite au Québec

Place Royale : le Prince Albert II en visite au Québec Copyright : Archives/Palais Princier
Franck Hermann
Par Franck Hermann
mercredi 14 décembre 2016

Le Souverain a repris la route lundi et après un passage en Californie, auprès de géologues qui ont tenu à connaître son avis sur l’évolution du climat, s’est rendu dans la Belle Province. Le Chef de l’État était l’invité du Premier ministre québécois, Philippe Couillard. Le Prince a reçu un accueil mitigé de la part de juristes qui sont en grève dans le pays depuis le 24 octobre dernier.

Des magistrats très bruyants, pour lesquels le Chef du gouvernement s’est excusé auprès du Prince Albert en expliquant qu’évidemment, Sa venue n’avait rien à voir avec leur grogne. Le Souverain en a néanmoins profité pour signer une convention-cadre entre l’État, la Société du Plan Nord et la Fondation Prince Albert II. Les deux hommes ont présidé à l’ouverture du Forum de l’Arctic Circle.

Monaco et Québec unis pour le climat

Le Prince Souverain avait déjà rendu visite à nos cousins du Nouveau Monde. La première fois c’était en 2008, juste après la création de la Fondation Albert II, à l’occasion du XIIe sommet de la Francophonie. L’idée était de créer une enveloppe pour un fonds francophone en faveur de l’eau. Avec Sa Fondation, le Prince a d’ailleurs développé plusieurs partenariats ces dernières années.

Plus prosaïquement, en avril 2015, c’est à Montréal que le Chef de l’État avait posé les pieds pour le lancement de la pièce « Monaco, les amants du Rocher ». Le spectacle, mêllant chanson et acrobaties circassiennes, avait été présenté à Monaco en octobre 2015, sous la houlette du chanteur Garou, le narrateur de l’histoire. Le Prince retournera l’an prochain sur les bords du Saint Laurent pour lancer une initiative industrielle en faveur des océans.

 


Philippe VI d’Espagne, « qu’est un Roi pour toi ? »

Roi Philippe qui est un roi

En papier, en pâte à modeler ou au crayon, le Monarque espagnol a cent visages. C’est ce qu’il a pu constater lui même en recevant les jeunes lauréats du concours « Que es un Rey para ti ? ». Le challenge, dont la 35e édition se tenait cette année, propose aux enfants des écoles de figurer leur Souverain et l’image qu’il leur renvoie à travers une œuvre artistique. Cette fois-ci, 21 élèves de tout le Royaume ont été distingués et reçus personnellement par Don Felipe au Palais du Pardo, à Madrid.

La gagnante, une adolescente de la Communauté Autonome de Madrid, avait pris soin de présenter une œuvre au dessin avec des incrustations de bois rappelant la marqueterie. Beaucoup ont insisté sur le rôle unificateur de leur Monarque et sur son ouverture à l’Europe.

Un Roi professeur

« Il est difficile d’aimer et de comprendre ce que l’on ne connaît pas », a expliqué Felipe VI. L’initiative, qui a été lancée au tout début du règne du Roi Juan Carlos, a beaucoup contribué à faire en sorte que chaque enfant espagnol s’identifie à son monarque. C’est plus facile avec Philippe, qui semble beaucoup plus abordable que son père. À cette édition, 19 810 élèves ont participé cette année, en provenance de plus de 1770 établissements scolaires.

Le concours est même devenu une matière à part entière dans le programme des écoles. Il est organisé depuis 1976 par la Fundacion Insitucional Española, en partenariat avec la Fondation Orange. Il s’est enrichi ces dernières années de créations numériques et d’un vote de la population par internet.


L’Impératrice Michiko du Japon à nouveau souffrante

Impératrice Michiko malade

L’épouse de l’Empereur Akihito, qui a fêté ses 82 ans en octobre dernier, souffre d’une bronchite aigüe. À son âge avancé, chacun des petits bobos se transforme en sujet d’inquiétude pour les Japonais, d’autant que la dame a dû annuler plusieurs de ses déplacements officiels. Elle devait notamment se rendre à une compétition de Karaté.

Alors que l’Empereur a lui-même annoncé qu’il comptait lever le pied, en attente peut-être d’une réforme constitutionnelle lui permettant d’abdiquer, le Couple Impérial fait régulièrement peur à ses sujets. C’est un communiqué du Palais Impérial qui a mis le feu aux poudres dimanche dernier. Mais afin de rassurer, le texte explique qu’à part cette bronchite, la Souveraine est en pleine forme : elle souffrait déjà d’une légère toux, mais des radios n’ont finalement rien détecté d’anormal.

Une femme fragile à la santé de fer

Ces derniers temps, Michiko, qui règne aux côtés de son mari depuis 1989, a fait peu d’apparitions, mais est toujours relativement active. Elle ne bat pas le Prince Philip, au Royaume-Uni, qui rien qu’en 2016 a accompli plus de 200 actes officiels seuls, à 95 ans. Mais entre la culture des vers à soie, à laquelle elle a contribué à redonner ses lettres de noblesse, et les commémorations, notamment celle des catastrophes d’Hiroshima et Nagasaki, l’Impératrice a été plutôt occupée cette année.

Mais tout le monde se souvient de cette année 2007 où elle a dû affronter une sorte de Burn Out et de toutes les retombées somatiques dues au stress. Une pathologie que connaît bien sa belle fille Masako et qui semble assez commune aux femmes de la Dynastie.