Radio Monaco - MUSIC & NEWS


La Chine propose des tests VIH en distributeurs automatiques

La Chine propose des tests VIH en distributeurs automatiques
Franck Hermann
Par Franck Hermann
jeudi 27 octobre 2016

C’est une première mondiale. Depuis l’apparition, il y a quelques mois, des autotests rapides, la demande s’est faite de plus en plus insistante dans l’Empire du Milieu. Une nouvelle initiative cherche à en démocratiser l’usage. Dans un pays qui a vu le virus se propager de manière terrifiante parmi les jeunes populations, +35 % entre 2011 et 2015 chez les 15-24 ans, il ne faut reculer devant aucune solution.

Ainsi, l’Université Petroleum, dans la Province du Sichuan, a décidé de mettre à la disposition de ses élèves des tests urinaires en libre-service. Le dispositif a deux avantages par rapport à celui qui serait fourni en pharmacie : il est tout d’abord à portée de main et pour une somme de 30 yuans, soit environ 4 euros. C’est moins cher que dans le commerce, car des associations de prévention ont accepté de prendre en charge la différence. De plus, pas besoin d’une piqûre, contrairement aux tests sanguins comme ceux pratiqués en France.

Quelques gouttes d’urine, un envoi gratuit et anonyme à un laboratoire et le patient peut en consulter le résultat sur Internet. Le projet doit durer jusqu’à la fin de l’année, avec possibilité de reconduction. Si en Chine, l’existence du Sida a été très longtemps taboue, le pays se préoccupe de plus en plus de ce fléau. Le chiffre d’un demi-million de séropositifs est avancé, mais ils seraient près de 100 000 à être contaminés chaque année.