Radio Monaco - MUSIC & NEWS


Le Texas veut imposer des funérailles après chaque avortement

Le Texas veut imposer des funérailles après chaque avortement
Franck Hermann
Par Franck Hermann
mercredi 7 décembre 2016

C’est une manière de dissuader les femmes qui décideraient d’interrompre leur grossesse. La décision a été prise le 28 novembre dernier à la suite de plusieurs mois de discussions enflammées. Le décret a évidemment déclenché la polémique dans l’État américain, connu pour être particulièrement conservateur sur les questions de santé et de mœurs.

Il sera désormais interdit de se débarrasser des déchets fœtaux dans les décharges utilisés d’habitude par les hôpitaux. Les mères devront procéder soit à un enterrement classique, soit à une incinération, et devraient, dans l’absolu, en régler les frais. C’est une décision du Gouverneur qui a estimé qu’il était impossible de traiter les fœtus comme des restes médicaux classiques.

Les associations proavortement dénoncent une régression, et annoncent un surcoût important, jusqu’à mille dollars par incinération. Pour les lobbys pro-vie, en revanche, cela devrait régler les difficultés rencontrées par des mères victimes de fausses-couches, qui jusqu’ici avaient tout le mal pour organiser des obsèques pour leur bébé perdu.

Le texte voté a fait l’objet de plus de 35 000 commentaires de la part des députés texans. Une exception dans cet État qui, d’habitude, réussi à faire passer ses lois avec au maximum une centaine d’amendements, preuve que le débat fut très agité.