Radio Monaco - MUSIC & NEWS


Aller sur Mars pourrait avoir de graves conséquences sur le cerveau

Aller sur Mars pourrait avoir de graves conséquences sur le cerveau
Jimmy Boursicot
Par Jimmy Boursicot
mercredi 12 octobre 2016

Depuis de nombreuses années, scientifiques et grands pontes de la Silicon Valley rivalisent d’efforts dans l’optique d’être les premiers à organiser des voyages sur Mars.

Mais, si l’on en croit les conclusions d’une étude menée par des chercheurs de l’Université d’Irvine (UCI), en Californie, les candidats au départ pourraient être moins nombreux que prévu.

Publiées dans la revue Nature Scientific Reports, elles assurent qu’un séjour sur la planète rouge pourrait provoquer de graves répercussions sur le cerveau humain.

Troubles de la mémoire, augmentation de l’anxiété et même démence pourraient suivre une trop longue exposition aux radiations cosmiques galactiques. Un constat plus alarmant que celui d’une autre étude sur le sujet parue l’an dernier.

Des solutions à l'étude

Les tests menés sur des souris laissent penser que les séquelles seraient irréversibles. "Les données récoltées constituent là une preuve supplémentaire que les voyages lointains dans l’espace constituent unemenace réelle et unique à l’intégrité de nos circuits neuronaux", estime Charles L. Limoli professeur de radio-oncologie à l'école de médecine de l'UCI.

Malgré tout, la Nasa n’a pas l’intention de baisser les bras. Elle cherche le moyen de renforcer certaines parties du vaisseau (celles où les astronautes vivraient et dormiraient) qui effectuerait le voyage en direction de Mars.

Une autre piste repose sur l’élaboration de formules pharmacologiques en mesure de piéger les radicaux libres et protéger les neurotransmissions.