Radio Monaco - MUSIC & NEWS


Le syndrome du cheveu incoiffable décodé par la génétique

Le syndrome du cheveu incoiffable décodé par la génétique
Franck Hermann
Par Franck Hermann
mercredi 23 novembre 2016

Une équipe de chercheurs toulousains de l’Inserm vient d’expliquer pourquoi certains d’entre nous ont une chevelure rebelle. Ils viennent de publier leurs conclusions dans The American Journal of Human Genetic.

Si vous avez des enfants, il est possible que vous vous soyez déjà arraché les cheveux, sans mauvais jeu de mots, au moment de brosser les leurs. C’est une maladie et elle a même un nom : Pili Trianguli et canaliculi. C’est un peu compliqué, mais cela signifie que les poils ont une forme tellement aplatie qu’ils finissent par pousser n’importe comment. Normalement, ils sont ovales, voire ronds, ce qui leur donne une souplesse certaine.

Le syndrome est identifié depuis 1973, mais les scientifiques ont mis le doigt sur la molécule qui en est responsable. Elle s’appelle la trichohyaline et son absence rend le pelage incoiffable. Combiné à une déficience de deux enzymes clés, elle produit chez l’enfant une réaction sur les cheveux, qui deviennent blonds, rêches et rebiquent. Le phénomène s’estompe à l’adolescence.

Pas de panique, le phénomène est très rare, si bien que les généticiens n’ont pas réussi à le quantifier dans la population. Il ne faut donc pas le confondre avec l’épi provoqué par l’oreiller après une nuit agitée.