SAS Le Prince Albert 2 de Monaco a donné le départ du Tour de France

La grande boucle s’est élancée depuis Nice ce Week-end, et la Principauté de Monaco a été représentée de plusieurs manières :

Tout d’abord, SAS le Prince Albert 2 était présent à Nice accompagné par son épouse. En début d’après-midi, ils ont donné ensemble le départ fictif de la 107e édition du Tour de France, aux côtés Jean-Michel Blanquer, Ministre français de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports et de Mme Roxana Maracineanu, Ministre chargée des Sports.

En fin de matinée, leurs Altesses ont également assisté à l’arrivée de l’épreuve féminine « La Course by le Tour » ainsi qu’à sa remise des prix.

 

Samedi 29 août 2020 en début d’après-midi, S.A.S. le Prince Albert II et S.A.S. la Princesse Charlène ont donné à Nice…

Publiée par Palais Princier de Monaco – Prince’s Palace of Monaco sur Samedi 29 août 2020

 

Le souverain a également pu suivre la course de plusieurs résidents Monégasques car pas moins d’une cinquantaine de cyclistes professionnels résident en Principauté de Monaco : Chris Froome, Richie Porte, Nairo Quintana, Peter Sagan ou Matteo Trentin sont donc résidents monégasques.

 

Interrogé par Monaco Tribune, le président de la fédération Monégasque de Cyclisme Umberto Langellotti rappelle les conditions exceptionnelles pour les cyclistes qui vivent à Monaco : une météo clémente qui leur permet de s’entraîner en hiver mais également de formidables reliefs comme le col de la Madone, ou encore la route de Sospel, sans oublier les avantages fiscaux pour les coureurs étrangers.

Il y a la fiscalité, bien sûr. Il ne faut pas se la cacher. Mais cela ne fait pas tout. Il y a aussi et surtout des conditions idéales à Monaco et sur la Côte d’Azur en général. Une fois, je parlais avec Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma), qui venait de s’installer ici pour lui demander comment il se sentait. Nous étions au mois de décembre et il m’a dit qu’il n’avait jamais connu ça. En Hollande, à cette époque, il fait froid, il pleut, il peut même neiger. Ici, il y’avait grand soleil. Et puis les conditions d’entraînements aussi sont parfaites, variées, avec du dénivelé, des cols, du plat, des descentes. À Monaco, il y a tous les profils de coureurs. Des spécialistes du contre-la-montre, des sprinteurs, des grimpeurs, des puncheurs. Retrouvez l’interview complète de Umberto Langellotti interrogé par Monaco Tribune

La première étape a été remportée au sprint par le cycliste norvégien Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) qui s’empare ainsi du maillot jaune.

crédit photos : Palais Princier / Manuel Vitali

Vous aimerez aussi...

  • - 23 mai 2022
  • - 23 mai 2022
  • - 23 mai 2022
  • - 22 mai 2022
  • - 20 mai 2022