Julien Doré heureux de sa nouvelle vie dans le sud de la France

Julien Doré a donné une grande interview dans le quotidien « Le Parisien »… et il explique aux parisiens à quel point il est content d’avoir quitté Paris.

Dans son titre « La Fièvre », le chanteur qui s’était produit au Grimaldi Forum à Monaco en 2018 partage ses inquiétudes sur l’avenir de la planète, en matière d’environnement. Au delà des paroles, le chanteur a choisi un mode de vie en adéquation avec les idées qu’il décline dans ses chansons.

 

Il a donc quitté Paris il y a deux ans et demi pour une vie plus simple dans les Cévennes dont il est originaire. A son arrivée, l’interprété de Paris-Seychelles explique ne pas avoir touché d’instrument afin de retrouver un équilibre entre sa vie d’homme et sa vie d’artiste.

Julien Doré explique avoir retapé sa maison en compagnie de son papa, mais s’est aussi lancé dans le potager et la permaculture.

Extrait de l’article du Parisien : Je suis retourné vivre dans les Cévennes il y a deux ans et demi. Un besoin de rééquilibrer ma vie d’homme et d’artiste. Quand je suis arrivé, je n’ai touché ni à la guitare ni au piano. J’ai appris le potager, la permaculture, j’ai bricolé, retapé ma maison avec mon père et Dédé, le copain avec qui je faisais les chantiers. Deux mois avant de faire la Nouvelle Star, on aménageait les agences de la Banque populaire dans la région. Après dix années passées à Paris, j’avais besoin de remettre les mains là-dedans »

L’artiste explique enfin à quel point il aime son dernier album, enregistré justement dans le Home Studio qu’il a créé dans une cave de sa maison.

Enfin dernier point important dans sa nouvelle vie de sudiste, Julien Doré peut prendre soin de sa grand-mère « Aimée » qui habite près de chez lui et a qui a fêté récemment ses 99 ans… Et ça ne vous aura pas échappé : « Aimée » est le nom du dernier album de Julien Doré.

Vous aimerez aussi...