MONTE-CARLO NEW YORK

Jeux masqués dans les casinos monégasques

Dans le Press Club ce mardi, une rencontre avec les employés des casinos de Monaco. « La parole aux croupiers” , à la une de l’Observateur de Monaco, c’est à lire en page 14. Une longue interview croisée de Mikaël Palmaro, secrétaire-général du Syndicat monégasque des cadres et employés de la SBM, et d’Alexis Schroeter, délégué du personnel. Les deux hommes racontent comment le Covid19 a changé les habitudes dans les casinos de la principauté. Porter un masque, désinfecter les jetons, jeter les cartes après leur première utilisation…Les règles sont drastiques et très contraignantes aussi bien pour nous que pour la clientèle”, expliquent-ils. “Jouer au milieu de deux plexiglass avec un masque, en face d’un croupier qui ressemble à Robocop ce n’est pas très plaisant”… Voilà pour le nouveau décorum imposé par la pandémie, mais les employés y voient aussi un atout: selon eux la SBM a fait de son dispositif sanitaire un argument marketing destiné à rassurer et donc à attirer la clientèle. 

Une clientèle peut-être plus locale que par le passé, à l’exception des Monégasques qui sont formellement interdits de jeu dans les casinos de la principauté. Cette loi promulguée en 1987 repose sur une disposition historique dont l’Observateur de Monaco nous rappelle les origines. L’affaire remonte au 19e siècle et au Prince Charles III qui voulait alors préserver la bourse de ses sujets, mais aussi empêcher les fraudes entre employés et clients d’une même famille.

 

Categories : Culture / Médias / La rédaction / 8 septembre 2020

PARTAGER :  

La rédaction

Vous aimerez aussi...