Quel avenir pour les parcs comme Marineland ?

Ce jeudi, dans le Press Club, on ouvre Monaco-Matin pour discuter du sort de Marineland à Antibes: Pour ou contre la fermeture des delphinariums ?”. Le débat revient à la Une avec les dernières annonces du gouvernement français, et le groupe Nice-Matin a décidé de demander l’avis de ses lecteurs. Ils ont été plus d’un millier à répondre sur le site internet du quotidien régional. 

Résultat: plus de 80% des sondés disent « oui » à la fermeture des parcs aquatiques animaliers, mais 70% reconnaissent être déjà allés à Marineland. J’étais une enfant et je ne savais pas que ces animaux étaient malheureux”, se justifie une lectrice. Elle fait partie de ces Azuréens qui refusent de remettre les pieds dans le parc au nom de la souffrance des animaux en captivité. “Leur place est dans leur milieu d’origine, ils ont besoin de liberté”, appuie une autre lectrice

A l’inverse, il y a celles et ceux qui retournent encore à Marineland- souvent pour y emmener leurs enfants. “J’y vais pour que mon fils comprenne à quel point il est important de protéger ces espèces », explique Steve. Plus cynique, Danielle estime qu’à « l’allure où l’homme détruit la Terre, Marineland est le seul moyen de voir ces animaux en vrai”. 

Le journaliste précise en encadré que le parc à thème d’Antibes représente près d’un millier d’emplois directs et que son impact économique dans la région est estimé à près de 100 millions d’euros par an. Soit, mais “Est-ce bien le plus important ?”, serait-on tenté d’ajouter. Si seulement on pouvait sonder les orques et les dauphins, le débat serait probablement clos depuis longtemps.

Vous aimerez aussi...

  • - 17 mai 2022
  • - 17 mai 2022
  • - 16 mai 2022
  • - 16 mai 2022
  • - 16 mai 2022