Une start-up monégasque étudie les vertus du corail

Dans le Press Club ce matin,  on apprend qu’il est possible de produire de la molécule de corail en laboratoire et que c’est bon pour la santéMonaco Tribune s’intéresse à Coraliotech, une entreprise incubée à Monaco Tech depuis 2017, et fondée par Rachid Benchaouir. Ce chimiste explique qu’à partir de l’ADN des coraux, il produit des molécules de corail, alors certes dans des conditions artificielles mais dont le résultat est – dit-il – “100% naturel”.  Ces molécules pourront ensuite être utilisées en cosmétique ou en pharmacie. Leur composition est très riche en substances actives anti-inflammatoires et anti-microbiennes et auraient également des vertus anti-âge, anti-oxydantes, et anti-UV. Sur ce dernier point, un brevet a d’ores et déjà été déposé et la commercialisation est pour bientôt. 

La journaliste, Claire Guillou, souligne tout de même que le corail à son état naturel est très fragile, et plus que jamais menacé, mais paradoxalement, selon le fondateur de Coraliotech, cet organisme vivant qui peuple les océans depuis 500 millions d’années semble capable de s’adapter à tout y compris – à long terme – aux activités humaines. En attendant, dans son laboratoire, Rachid Benchaouir essaie de tirer le meilleur de ses recherches, et il espère même trouver une molécule corallienne anti-cancer. “Une véritable révolution”, s’enthousiasme Monaco Tribune. 

Vous aimerez aussi...