MONTE-CARLO NEW YORK

Les cétacés disent oui au confinement

Dans le Press Club ce matin, on parle d’un des effets bénéfiques du confinement: le silence. Le silence qui gagne notamment les mers et les océans, et il en question dans la revue de la Fondation Prince Albert II de MonacoDans son premier numéro, IMPACT nous raconte une expérience menée en avril dernier, au moment où, comme par miracle, les zones côtières de la Méditerranée se sont retrouvées “épargnées par les bruits mécaniques”. “Une situation inédite depuis l’avènement de l’ère industrielle”. Et c’est donc à ce moment-là que la Fondation Prince Albert II a choisi de lancer l’opération Quiet Sea. Objectif: profiter de cette trêve historique des activités humaines pour écouter la vie marine.

Categories : En Principauté / La rédaction / 4 novembre 2020

PARTAGER :  

La rédaction

Vous aimerez aussi...