MONTE-CARLO NEW YORK

Voyage en Méditerranée crépusculaire

Le Press Club de ce mercredi est consacré à une folle aventure en Méditerranée menée avec l’aide de la Fondation Prince Albert II de Monaco et c’est à lire dans IMPACT

Le célèbre biologiste et photographe Laurent Ballesta livre son “grand récit des profondeurs”, et c’est à couper le souffle. Retour à l’été 2019 lorsque le coup d’envoi est donné à l’expédition Gombessa V. À bord “d’un étrange vaisseau d’acier”, une équipe de scientifiques part explorer la Méditerranée, au large de Marseille et Monaco, là où personne ne l’a jamais fait, dans les profondeurs « crépusculaires« , situées entre 100 et 135 mètres de fond. “Une autre planète”, où les rayons du soleil peinent à percer et “qui abrite des écosystèmes parmi les plus beaux du monde.”

Pour Laurent Ballesta, chef d’expédition, ce fut la concrétisation d’un rêve vieux de presque 20 ans. Avec trois autres plongeurs, le biologiste est resté confiné pendant 28 jours dans un module pressurisé pas plus grand qu’une petite salle de bain, et les seules sorties se faisaient sous l’eau avec des scaphandres recycleurs. Il en est revenu émerveillé. Oui, la Méditerranée est polluée, affectée par le tourisme de masse et le trafic maritime “mais son coeur bat encore”. Pendant ses plongées en scaphandre, Laurent Ballesta a pris en photo de nombreuses espèces jamais illustrées vivantes: la morue cuivrée, la cardine tachetée, l’araignée élégante ou encore le crabe rectangle.  

Plus d’un an après l’aventure, la magie de ce récit opère encore. Pour se laisser embarquer, direction la revue IMPACT, et le site arte.tv pour le documentaire Planète Méditerranée.

Categories : Côte d'Azur / La rédaction / 25 novembre 2020

PARTAGER :  

La rédaction

Vous aimerez aussi...

  • - 11 août 2022
  • - 10 août 2022
  • - 10 août 2022
  • - 10 août 2022
  • - 10 août 2022