MONTE-CARLO NEW YORK

Maradona truste la presse mondiale

La presse du monde entier rend hommage à Diego Maradona, et c’est le cas de Nice-Matin“Une étoile dans le ciel”, gros titre à la une du journal régional avec une photo de l’Argentin en 1986, le bonheur plein le visage, brandissant la Coupe du Monde. 

Diego Maradona est immortel !” s’exclame Nice-Matin sur la double page consacrée à la disparition du “dieu du footbali ». Parmi les personnalités interviewées, l’ex défenseur argentin de l’OGC Nice et de l’OM, Renato Civelli qui joue désormais à Huracàn, à Buenos Aires. “Maradona est incomparable (…), dit-il, on n’a jamais eu l’impression qu’il pouvait mourir”. Nice-Matin donne également la parole à Hatem Ben Arfa qui se souvient avec émotion de sa rencontre avec Maradona en 2010 à Marseille. 

Le journal revient d’ailleurs en détail sur  le jour où “l’Argentin a failli signer à l’OM”. C’était en 1989 à l’initiative de Bernard Tapie et de Michel Hidalgo qui étaient prêts, pour arracher à Naples el pibe de oro, à doubler son salaire et à l’installer sans une villa avec piscine et palmiers où il aurait pu couler des jours heureux. Finalement le président du Napoli bloquera le transfert en exigeant 80 millions de Francs, une somme impossible à sortir à l’époque. 

Dans son édito, Philippe Camps s’amuse lui à imaginer l’arrivée de Diego Maradona au ciel, où il pourrait semer le désordre, comme il le faisait ‘sur le terrain et partout ailleurs‘. “Là-haut le Seigneur ne va pas s’ennuyer, écrit le journaliste, tandis qu’ici bas il nous reste les images d’un géant d’1m65 insaisissable qui respirait le foot comme personne et jouait comme un dieu”. 

Categories : Côte d'Azur / La rédaction / 26 novembre 2020

PARTAGER :  

La rédaction

Vous aimerez aussi...