MONTE-CARLO NEW YORK

Niko Kovač sous les projecteurs

Après les quatre succès consécutifs remportés par son équipe en Ligue 1, l’entraîneur de l’AS Monaco Football Club attire l’attention et on en parle dans le Press Club. La version en ligne de BFM TV dresse ainsi le portrait du technicien croate dans un article intitulé “Niko Kovač, entraîneur avant l’heure”. 

Le journaliste commence par raconter le sursaut du technicien croate après la lourde défaite (4-1) contre Lyon le 25 octobre dernier. “Nous avons pris de mauvaises décisions, moi le premier”, lance alors Niko Kovač. “Ne pas céder à la panique, prendre du recul, recadrer, voilà le style Kovač”, écrit Clément Brossard. S’ensuit donc une série de victoires contre Bordeaux (4-0), Nice (2-1), Paris (3-2) puis Nîmes (3-0). Pour BFM, le coach des rouges et blancs a su « régler les défaillances de sa jeune équipe à force d’analyses, ce qu’il a toujours fait, avant même d’être entraîneur« . 

De sa naissance à Berlin il y a 49 ans à sa fin de carrière de joueur dans le club autrichien de Salzbourg, en passant par son “rôle essentiel” en sélection croate, l’article dresse le portrait d’un homme de confiance, souvent équipé du brassard de capitaine, capable « d’organiser le jeu, de relayer la stratégie de l’entraîneur » mais aussi parfois, en tête à tête, de discuter les décisions. 

Devenu entraîneur de l’équipe de Croatie en 2016, sans grand résultat, il prend ensuite les rênes du club de Francfort, avec succès: un titre en coupe d’Allemagne et une demi-finale de Ligue Europa. “Il est en train de réaliser avec Monaco ce qu’il a fait avec Francfort”, affirme un spécialiste interrogé par RMC Sport. C’est tout le mal qu’on souhaite à Niko Kovač et aux rouges et blancs.

Categories : News / La rédaction / 1 décembre 2020

PARTAGER :  

La rédaction

Vous aimerez aussi...

  • - 12 août 2022
  • - 12 août 2022
  • - 11 août 2022
  • - 10 août 2022
  • - 10 août 2022