MONTE-CARLO NEW YORK

Des tests salivaires anti-drogue à Monaco

Dans le Press Club, on s’intéresse à de nouveaux tests salivaires utilisés en Principauté, mais ça n’a rien à voir avec le dépistage du covid19… L’objectif cette fois est de dépister la consommation de drogue et Monaco Matin y consacre sa Une. En photo, on voit un policier tenir en main un objet en plastique, très similaire à un test de grossesse. Il s’agit en fait d’un “kit de prélèvement salivaire qui détecte la présence de drogue dans l’organisme”. Selon le journal, les agents des forces de l’ordre à Monaco en sont équipés depuis quinze jours et ils peuvent s’en servir “au moindre comportement suspect d’un usager de la route”, en plus du traditionnel contrôle d’alcoolémie. 

Ces tests salivaires réagissent en quelques minutes à une vaste gamme de stupéfiants: du cannabis aux méthamphtamines en passant par la cocaïne et l’ecstasy… Si votre conduite est hasardeuse, explique Monaco Matin, si votre élocution est difficile, vos yeux rougis, ou bien vos propos incohérents, alors les policiers monégasques peuvent vous demander de vous soumettre à ce test. Si vous refusez, ce sera considéré comme un résultat positif, et dans ce cas direction le Centre Hospitalier Princesse Grace pour des analyses complémentaires. S’il est confirmé que vous avez conduit sous l’effet de la drogue, vous n’échapperez pas à des poursuites judiciaires. A la clé: un mois à six mois de prison, 9 000 euros d’amendes, et d’éventuelles peines complémentaires comme la suspension ou l’annulation du permis de conduire.

Categories : Côte d'Azur / La rédaction / 9 décembre 2020

PARTAGER :  

La rédaction

Vous aimerez aussi...