MONTE-CARLO NEW YORK

Alexia Barrier se sent comme un poisson dans l’eau sur le Vendée Globe

Déjà un mois de course pour les concurrents du Vendée-Globe, le mythique tour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance. Des 33 skippers qui avaient pris le départ des Sables d’Olonne, ils ne sont plus que 28 encore en lice.

Parmi eux, l’azuréenne Alexia Barrier s’apprête à franchir le Cap de Bonne-Espérance et à ainsi s’attaquer à l’Océan Indien.  A bord du plus vieux bateau de la flotte, le TSE 4myplanet, elle navigue en avant d’un petit groupe de sept bateaux « ancienne génération » et s’émerveille chaque jour de la beauté et de l’immensité des océans et de rencontres furtives et insolites avec un phoque ou un albatros.

Face à des éléments qui, parfois, se déchaînent, Alexia fait le dos rond et garde la tête froide. « Parfois, je suis un peu stressée mais je connais mon métier et mon bateau et je trouve toujours une solution » nous confie-t-elle par téléphone satellite.

Certains matins, après de courtes phases de sommeil, le réveil est un peu difficile. « Il y a parfois un petit blues matinal dû à la solitude mais ça passe très vite, je suis tellement heureuse d’être en mer ».

Retrouvez l’interview complète d’Alexia Barrier en replay ci-dessous :

 

Categories : News A la une / La rédaction / 10 décembre 2020

PARTAGER :  

La rédaction

Vous aimerez aussi...

  • - 18 août 2022
  • - 17 août 2022
  • - 16 août 2022
  • - 12 août 2022
  • - 12 août 2022