La navette maritime Nice / Cap-d’Ail pour cette année ?

Dans le Press Club, on apprend par Nice Matin et Monaco Matin qu’un appel d’offres va être lancé pour relier Nice et Cap-d’Ail par la mer. Selon le journal, le projet de navette maritime pour désengorger les routes empruntées par 70% des 50 0000 salariés pendulaires travaillant à Monaco sera bientôt une réalité. Après plusieurs années de discussions, le gouvernement princier et la Métropole Nice Côte d’Azur tablent sur une mise en service pour le deuxième semestre de cette année, autant dire pour demain. D’après Monaco Matin, l’appel d’offres pour l’exploitation commerciale sera lancé dans quelques jours.

Quelques ajustements ont toutefois été apportés au projet initial: afin de contourner d’éventuelles difficultés dans la coopération transfrontalière, le port français de Cap-d’Ail, proche de Fontvieille, a ainsi été préféré au port de Monaco. Interrogé par le journaliste Thibaut Parat, le Président de la métropole niçoise, Christian Estrosi, précise que les usagers seront prioritairement les actifs qui font l’aller-retour Nice-Monaco quotidiennement. Le tarif sera celui “de transports en commun attractifs”, et compris dans le « pass multimodal » de la métropole. Le point de départ de la navette maritime, au Port Lympia à Nice, sera directement connecté à la ligne 2 du tramway. Selon Monaco Matin, trois bateaux seront en circulation, avec une fréquence de 30 minutes en heure de pointe et une capacité initiale de 1200 passagers par jour. 

Le projet séduit notamment le Maire de Cap-d’Ail, qui désespère de voir le trafic routier diminuer. Xavier Beck émet toutefois une réserve: “On n’est pas sur un lac, les alertes météo sont récurrentes« , explique-t-il ; et cela risque selon lui de décourager certains salariés. Par beau temps, la navette maritime mettra 35 minutes pour relier Nice à Cap-d’Ail. 

Vous aimerez aussi...