Beausoleil: le collectif citoyen de Grima marque un point

Dans le Press Club de ce jeudi, un article de Monaco-Matin consacré au projet immobilier de la forêt de Grima à Beausoleil. Ce projet de construction d’un quartier résidentiel de 259 logements a reçu un avis défavorable de la part du commissaire-enquêteur missionné par le tribunal administratif de Nice. Dans un rapport de 21 pages, explique le journal, Alice Barbier déroule ses arguments et donne implicitement raison au collectif de citoyens “Le Trésor Vert de Grima” opposé au projet porté par le promoteur Nexity et soutenu par le Maire de Beausoleil. 

Le commissaire-enquêteur ne semble pas convaincu par le profil du bâtiment: “cette très grande barre de 162 mètres de long, aux balcons filants, digne des années 70” écrit Alice Barbier dans son rapport. Elle regrette aussi que les logements sociaux prévus dans la résidence ne représentent que 50% de la surface construite, et elle épingle le non-respect de la réglementation thermique dans ce lieu “peu propice à l’habitation vu le manque d’ensoleillement et les risques de chutes de bloc provenant des falaises » entourant l’ancienne carrière Laurens. C’est en effet sur ce site, délaissé depuis 1954, que doivent être construits les bâtiments résidentiels censés contenir 134 logements locatifs sociaux et 125 logements en accession libre dédiés au séniors avec des services de restauration, de soins de médicaux ou encore des animations.  

Le rapport souligne aussi les réserves émises par la population qui a largement fait état, je cite, “de l’intérêt public à conserver la forêt en cette période de lutte contre le réchauffement climatique” et de l’intérêt public de préserver les espèces protégées. Alice Barbier qualifie en outre la forêt de Grima d’unique « espace vert accessible à l’ouest du territoire communal ». 

Si la messe semble ainsi être dite, le journaliste – Thibaut Parat – précise toutefois que cet avis défavorable n’est que consultatif et que la ville de Beausoleil n’est pas tenue de s’y conformer. Interrogé par Monaco-Matin, Gérard Spinelli, le Maire de la commune, explique avoir saisi le Préfet des Alpes-Maritimes et affirme qu’il s’en remettra “aux recommandations de l’Etat”. L’édile continue en attendant à défendre un projet qui selon lui « respecte l’équilibre » entre le besoin de logements et la valorisation et protection des “espaces boisés”.

 

Vous aimerez aussi...

  • - 23 mai 2022
  • - 23 mai 2022
  • - 23 mai 2022
  • - 22 mai 2022
  • - 20 mai 2022

Laisser un commentaire