Troubles Dys : le combat de Salomé pour aider les familles

A 18 ans, Salomé Fissore est diagnostiquée dysphasique après des années de souffrance, d’incompréhension et d’errance médicale. Deux ans plus tard, elle crée avec ses parents l’association « Alta Monaco » pour sensibiliser et informer sur les troubles des apprentissages et du langage. 

Dysphasie, dyspraxie, dyslexie ou encore dysorthographie : ces mots barbares désignent des troubles cognitifs qui induisent des troubles des apprentissages.

Ils apparaissent au cours du développement de l’enfant mais sont parfois très difficiles à diagnostiquer et leur prise en charge est complexe.

L’objectif de l’association Alta est simple : aider les enfants et les familles à mieux gérer leur parcours et leur intégration scolaire.

Son action s’articule autour de la mise en ligne d’un site internet et de réseaux sociaux, de l’organisation de forums et conférences avec des professionnels et la mise en place d’une cellule afin de conseiller et aider les familles dans leurs démarches.

« Dès 6 ans, face à mes problèmes de compréhension, ma mère m’a envoyé chez des spécialistes. Mais ils n’ont pas réussi à diagnostiquer ma pathologie. Certains ne connaissaient même pas le trouble dont je souffrais ! »

Salomé Fissore nous a livré son témoignage poignant dans « Le Guest ». Vous pouvez réécoutez son interview ci-dessous :

Vous aimerez aussi...

  • - 17 mai 2022
  • - 16 mai 2022
  • - 16 mai 2022
  • - 16 mai 2022

Laisser un commentaire