MONTE-CARLO NEW YORK

Un Antibois pense avoir affaire à des entités paranormales

Image d'illustration Unsplash x @nzrecords

Dans le Press Club ce jeudi, une pleine page de Nice-Matin consacrée à des événement inexpliqués dans une maison d’Antibes.

“Je vis avec des phénomènes paranormaux ». Cette déclaration, retenue en gros titre par Nice-Matin, est celle de Patrice Raya. Cet auteur-compositeur antibois est confronté depuis un an à de drôles de manifestations dans le domicile de ses parents. Une maison familiale où il s’est installé l’an dernier à l’occasion du premier confinement. 

Des boules lumineuses

Comme dans les films « Paranormal Activity », le héros de l’histoire a fait installer des caméras de surveillance dans la demeure. À la base, cette démarche visait simplement à garder un œil sur la maison et à veiller sur ses parents. Mais voilà. Patrice Raya raconte à Nice-Matin avoir repéré sur les images – par une nuit pluvieuse – des boules blanches en mouvement. Des cercles lumineux qui passent et repassent. Pensant à un problème technique, il a changé son matériel, mais “le phénomène” se manifeste encore. 

Un spécialiste du paranormal

Le principal intéressé évoque aussi des interrupteurs qui s’allument et qui s’éteignent tout seuls, des objets qui se déplacent, des changements de comportement chez son père et son chien. Décidé à percer le mystère, l’artiste antibois a fait venir un spécialiste des phénomènes paranormaux. Cette visite n’a rien changé mais le professionnel a posé des mots sur ces étranges manifestations: il évoque des entités, peut-être “des défunts qui n’auraient pas pu quitter sereinement leur dépouille”. Dit comme ça, ça fait peur mais il assure que “dans 99% des cas, ce n’est pas dangereux”.

En effet, Patrice Raya semble s’accommoder de ces présences nocturnes. “Si cela vous arrive, nous conseille-t-il, il faut apprendre à transformer ce vécu en quelque chose de positif”. Pour autant, il continue à chercher l’explication. Si seulement la reconnaissance faciale sur les caméras de surveillance pouvait fonctionner avec les fantômes…

Retrouvez le Press Club du lundi au vendredi à 7h10, 8h10 et 9h10 sur Radio Monaco . Cliquez-ici pour retrouver les podcasts de la chronique. 

Categories : Côte d'Azur / Nathalie Michet / 10 juin 2021

PARTAGER :  

Nathalie Michet

Journaliste du Morning Made In Monte-Carlo sur Radio Monaco tous les matins entre 6h00 et 9h.

Vous aimerez aussi...

  • - 12 août 2022
  • - 12 août 2022
  • - 11 août 2022
  • - 10 août 2022
  • - 10 août 2022