MONTE-CARLO NEW YORK

Les Carnets de l’Eté – l’exposition Tatoueurs Tatoués à Nice démarre cet été

Le département des Alpes Maritimes a l’honneur d’accueillir l’exposition ‘Tatoueurs Tatoués’ qui se déroule du 26 juin au 31 octobre sur le Port de Nice à l’Espace Culturel Départemental Lympia.

A l’origine, cette exposition est conçue et produite à Paris, au Musée du quai Branly – Jacques Chirac.

 

Son but principal consiste à retracer l’histoire autour de l’attirance du tatouage en présentant le renouveau de ce phénomène désormais mondialisé.

De plus, le tatouage s’assimile à un symbole ethnique avec une représentation à la fois sociale, culturelle et religieuse.

 

Benoit Dercy, commissaire associé prend la parole pour décrire la dimension artistique autour du tatouage. A cela s’ajoute l’exploration des valeurs ethnologiques, anthropologiques et sociologiques sont aussi de mise.

 

Nouveaux Encrages

 

Le tatouage est officiellement ancré dans la nouvelle génération du troisième millénaire.

L’inspiration de ses tatoueurs marquent la reconnaissance d’un héritage vers des influences multiethniques et une esthétique neuve. De ce fait, cela provient du désir de liberté et de l’appropriation d’imageries fraîches. En effet, cela impose à l’individu la légitimité dans le tatouage.

 

 

L’exposition de l’espace culturel Lympia au thème ‘Tatoueur, Tatoué’ ouvre ses portes lors du 26 juin au 31 octobre avec de nombreuses animations à la clé

Affiche
Affiche de l’exposition Tatoueurs Tatoués organisée par le Département des Alpes Maritimes

D’autre part, le tatouage traditionnel refait surface, comme depuis sa réintroduction dans les années 1980.

Puis les tatoueurs occidentaux décident de revitaliser le tatouage par l’adoption massive des motifs polynésiens.

Durant le XVIIe siècle, le tatouage a traversé la désuétude.

A l’instar de la Thaïlande, les motifs tatoués protègent le porteur ou encore dynamisent sa carrière, à la manière d’un talisman.

Certaines célébrités comme d’Angelina Jolie médiatisent sak yan faisant donc l’objet d’un regain de foi dans la population.

Ce sont quelques exemples parmi tant d’autres œuvres basées sur un processus de transformation iconographique du tatouage.

 

 

A la fois rite de passage et acte esthétique, marque d’exclusion ou phénomène de mode, le tatouage apparait désormais sur tous les corps. Aujourd’hui omniprésent dans la publicité ou la mode, le tatouage est donc sorti de sa clandestinité pour devenir un ornement corporel largement diffusé, permettant l’affirmation de soi.

Motif de tatouage sur un dos masculin figurant un masque de Hanny

 

Emmanuel Kasarhérou, le Président actuel du Musée du quai Branly – Jacques Chirac apporte plus de précisions concernant l’évolution du tatouage. Il explique que ce motif représentait un symbole pour identifier les esclaves jusqu’à ‘l’art vivant’ réalisé par des artistes de grande renommée.

 

Laissez-vous surprendre par cette collection de moulage digne des plus grands noms d’artistes contemporains. Le programme de cette exposition inclue notamment des tatouages en 3D sur différentes parties du corps.

 

POUR VOUS ÉGALEMENT : RADIO MONACO 100% MIX DJ
Retrouvez la Team Dj de Radio Monaco avec chaque semaine 15h de nouveaux sets.

Categories : Côte d'Azur / Benjamin DUCONGÉ / 7 juillet 2021

PARTAGER :  

Benjamin DUCONGÉ

Animateur du Morning Made In Monte-Carlo sur Radio Monaco tous les matins entre 6h00 et 9h00 Directeur des programmes.

Vous aimerez aussi...

  • - 12 août 2022
  • - 12 août 2022
  • - 11 août 2022
  • - 10 août 2022
  • - 10 août 2022