Les plaisirs à Peillon : la gourmandise au 7e ciel

Chaque jeudi, nous vous faisons découvrir dans « Les Carnets de l’été » un très bon restaurant de la Côte d’Azur à prix doux. Cette semaine, on grimpe à Peillon, joli village perché des Alpes-Maritimes où le restaurant « Les Plaisirs » vous propose une cuisine de terroir récompensée d’un Bib Gourmand au Guide Michelin. 

Depuis la Vallée du Paillon, on l’aperçoit au loin, posé sur un piton rocheux. Le village de Peillon est comme suspendu dans le ciel et la route qui nous y conduit est une succession de lacets.

Le site est pittoresque tout autant que la vieille bâtisse en pierre dans laquelle notre hôte nous accueille. C’est ici, dans l’ancienne propriété de Pierre et Claude Brasseur, que Romain Clavel-Millot se laisse aller à sa passion : la cuisine.

Un autodidacte tombé dans la marmite

Le jeune patron chef du restaurant Les plaisirs se définit lui-même comme un autodidacte « tombé dans la marmite » d’une famille de restaurateurs.

Ses grands-parents maternels, anciens propriétaires de l’Auberge de la madone, lui ont transmis l’amour des bons produits et du travail bien fait. Sa grand-mère, particulièrement, lui a mis le pied à l’étrier et lui a confié ses astuces et petits secrets.

Depuis 11 ans, Romain est au four et au moulin. Avec l’aide de sa maman qui n’hésite pas à mettre la main à la pâte, Il s’active en cuisine et sert ses clients.

Un menu surprise

Des entrées aux desserts, en passant par le pain, la charcuterie ou les confitures, tout est fait maison selon l’inspiration du chef. Et lorsque vous prenez place en salle, vous ne savez pas ce que vous allez manger !

 

Romain change sa carte tous les jours et se fait un malin plaisir à ne vous dévoiler le menu qu’au dernier moment, n’hésitant pas vous emmener loin de votre zone de confort.

 

« Tout dépend la manière dont on travaille le produit. On peut faire aimer aux gens des choses qu’ils pensent ne pas pas aimer et ne mangent jamais ». 

 

 

 

Le menu complet est à 34 euros (24 euros pour une entrée-plat ou un plat-dessert) et la carte des vins est riche de 150 références. Le restaurant n’est ouvert que pour le déjeuner et fermé le mercredi.

Réécoutez ci-dessous la chronique consacrée au restaurant Les plaisirs :

Vous aimerez aussi...