MONTE-CARLO NEW YORK

L’environnement, parent pauvre du mécénat

Selon l’organisation 1% pour la Planète la cause environnementale ne représente que 7% des sommes débloquées par les acteurs privés au titre de la philanthropie.

A l’heure où la lutte contre le réchauffement climatique s’affiche au top des priorités de la communauté internationale, il semble que la cause environnementale soit l’un des secteurs les moins populaires auprès des philanthropes de la planète, plus prompts à sortir le carnet de chèque pour financer les projets humanitaires, les initiatives sportives ou encore l’accès à l’éducation. Ainsi, selon l’organisation 1% For the Planet, les projets en faveur de la protection de la nature ne représenteraient que 7% des sommes allouées à la philanthropie. Un chiffre confirmé par le Baromètre 2020 de l’Admical, l’Association pour le développement du mécénat industriel et commercial.

1% du chiffre d’affaire pour l’environnement

Afin de changer la donner, le collectif 1% Pour la Planète – né aux Etats-Unis en 2002 – propose aux entreprises reverser 1% de leur chiffre d’affaires à des associations engagées dans la cause environnementale. En dehors de ce travail d’accompagnement effectué tout au long de l’année, l’organisation mène également des opérations ponctuelles afin d’aider les acteurs économiques et les bénévoles à entrer en contact. Récemment, l’ONG a ouvert une levée de fonds afin de financer 40 projets associatifs à vocation écologique. Le processus se refermera dans quelques semaines avec l’organisation des Rencontres pour la planète prévues les 5 et 6 octobre prochains à Paris.

La directrice France de 1% pour la Planète, Isabelle Susini, est l’invitée du Club de Radio Monaco.

Categories : Business / Tech / Nathalie Michet / 17 septembre 2021

PARTAGER :  

Nathalie Michet

Journaliste du Morning Made In Monte-Carlo sur Radio Monaco tous les matins entre 6h00 et 9h.

Vous aimerez aussi...