De nombreux hommages dans notre région pour Jean-Claude Guibal

Le Maire de Menton, élu en 1989 pour la première fois, s’est éteint un an après son épouse. Il a succombé à un arrêt cardiaque à l’âge de 80 ans et pour les Mentonnais c’est la fin d’une époque. C’est le cas aussi pour les responsables politiques locaux qui ont tous exprimé leur tristesse après cette disparition. De son côté, son altesse sérénissime, le Prince Albert II, a également fait part de sa grande tristesse après la disparition de Jean-Claude Guibal. Le souverain monégasque dit garder le souvenir d’un homme « engagé, passionné” et d’une relation de confiance entre Menton et la principauté.

Passé par HEC, Science Po et l’Ena, le Maire de Menton avait aussi exercé pendant 20 ans en tant que député des Alpes-Maritimes et pendant sa longue carrière, ce centriste passé à droite aura eu le temps de nouer de nombreuses amitiés sur la scène politique. Parmi les responsables qui l’ont bien connu, il y a le président du département des Alpes-Maritimes, Charles-Ange Ginésy, ou encore Patrick Césari, le Maire de Roquebrune Cap-Martin.

La ville de Menton en deuil après la mort de son Maire bien-aimé, Guibal.

 

 

 

 

 

 

 

 

Toute la semaine, les Mentonnais auront l’occasion de se recueillir avant les obsèques prévues vendredi après-midi. Ces derniers auront lieu à 15 heures au sein de la basilique Saint-Michel à Menton, et d’ici là une chapelle ardente avec un registre de condoléances devait être installée hier soir devant la Mairie. En ce qui concerne la suite des événements à la Mairie de Menton : l’intérim est assuré par la première adjointe, Sandra Paire, et le conseil municipal devra se réunir d’ici deux semaines afin d’élire un nouveau maire, sans besoin de convoquer les électeurs.

Vous aimerez aussi...

  • - 23 mai 2022
  • - 23 mai 2022
  • - 23 mai 2022
  • - 22 mai 2022
  • - 20 mai 2022