MONTE-CARLO NEW YORK

Le trajet Paris-New York… en trois heures !

Aujourd’hui est un jour particulier dans l’histoire de l’aviation. Ce jour-là, le 22 novembre, marque le premier vol aérien de Paris à New York. La particularité de ce trajet est qu’il pouvait s’effectuer en trois heures et trente minutes. Vous l’aurez devinez, il s’agit bien du fameux « Concorde », cet avion plat, avec son nez pointu, sa vitesse supersonique. Nous sommes en 1977 lorsque le premier vol commercial entre la capitale française et la grande ville américaine a eu lieu.

 

La « bataille de la rentabilité » est déclarée en 1977

Impossible de le louper ! Avec ses 61 mètres de longs, son envergure de 25 mètres, sa vitesse pouvant dépasser les 2 300 km/h, et sa capacité à voler jusqu’à 18 000 mètres d’altitude, le Concorde mérite sa réputation : effectuer des trajets en un temps record. Un temps que nul autre appareil ne pourrait effectuer, pas même les célèbres Boeing 747. L’emblême du génie franco-britannique est venu concurrencer les Etats-Unis dans leur progression dans le domaine de l’aéronautique. Après d’inombrables vols de prestiges et d’essais, le Concorde a décollé le 22 novembre 1977, de l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, à 11h11. Trois heures et demi plus tard, l’avion atterrit à l’Aéroport international John F. Kennedy de New York. Un tournant majeur pour l’histoire de l’aviation.

 

La fin d’un rêve
Un appareil Concorde mis en exposition à l’aéroport Paris CDG.

 

 

 

 

 

 

 

Mais tout ceci ne devait pas durer. Tout le monde se souvient de se qu’il s’est produit le 25 juillet 2000. Une date à jamais inscrite dans les mémoires, celle où le Concorde du vol Air France 4590, à destination de New York, s’est écrasé sur un hôtel à Gonesse, en Île-de-France, après avoir percuté un métal perdu sur le tarmac de l’aéroport qui a par la suite mis le feu à l’un des moteurs arrières. Le drame s’est déroulé juste quelques secondes après le décollage de l’aéroport de Paris Charles-De-Gaulle, provoquant la mort de 113 personnes. Il s’agit du seul accident ayant impliqué un Concorde. Un seul aura suffit, puisque cet accident conduit à l’arrêt définitif de l’exploitation de l’appareil supersonique à partir de 2003.

Categories : USA / Benjamin DUCONGÉ / 22 novembre 2021

PARTAGER :  

Benjamin DUCONGÉ

Animateur du Morning Made In Monte-Carlo sur Radio Monaco tous les matins entre 6h00 et 9h00 Directeur des programmes.

Vous aimerez aussi...