MONTE-CARLO NEW YORK

Le débrief de la COP26 avec Nathalie Hilmi de la délégation de Monaco

Dans le Club de Radio Monaco, Nathalie Michet fait le bilan de la COP26 avec Nathalie Hilmi, responsable de la section économie environnementale au sein du Centre Scientifique de Monaco.

Monaco promeut le rôle de l’océan pour sauver le climat. Photo: Pawel Nolbert.

Emmenée par S.A.S le Prince Albert II, la délégation monégasque à la COP 26  de Glasgow s’était donnée pour mission de souligner les vertus de l’océan dans la lutte contre le changement climatique.

Pour Nathalie Hilmi, responsable de la section « Economie environnementale » au sein du Centre scientifique de Monaco, le salut de la planète viendra de la société civile et des acteurs privés capables de faire pression sur les politiques. Le principe de l’économie environnementale est d’ailleurs d’attribuer une valeur monétaire aux bénéfices issus de la protection de la nature. Une discipline destinée à convaincre les gouvernants et les multinationales de prendre les bonnes décisions.

Une transition écologique trop lente

Alors que les émissions de gaz à effet de serre continuent à augmenter, Nathalie Hilmi reconnait que la transition écologique est trop lente et que les COP organisées par l’ONU tous les ans atteignent rarement les résultats fixés.

 

Le Professeur Denis Allemand et Nathalie Hilmi du CSM lors de la COP26 à Glasgow.

 

La scientifique estime toutefois que l’heure du greenwashing à outrance est révolue et que les initiatives environnementales sont de plus en plus sérieuses, y compris dans l’industrie et le secteur de la finance.

De retour de Glasgow, où elle a participé à des conférences au nom du CSM, Nathalie Hilmi est l’invitée du Club de Radio Monaco.

 

Categories : En Principauté / Benjamin DUCONGÉ / 24 novembre 2021

PARTAGER :  

Benjamin DUCONGÉ

Animateur du Morning Made In Monte-Carlo sur Radio Monaco tous les matins entre 6h00 et 9h00 Directeur des programmes.

Vous aimerez aussi...