Les actes manqués : plus qu’un simple lapsus ?

Envoyer un texto à la mauvaise personne, partir sans ses billets d’avion ou égarer ses clefs avant un rendez-vous important. Selon le psychanalyste Freud, ce ne sont pas de simples maladresses. Ces actes manqués ne découlent pas du hasard ou de l’inattention. Ils manifestent, de manière détournée, un désir. Pour résumer : l’acte manqué témoigne de ce que l’on veut vraiment ! Attention, tous les oublis ne sont pas des actes manqués ! D’ailleurs, la plupart du temps, nous ne les remarquons pas nous-même. Ce sont des amis ou un professionnel qui le soulignent. Ils peuvent être plus courant par contre lors d’un coaching ou d’un suivi. Nous aurons tendance à prendre le bus dans le sens inverse ou à oublier simplement le rendez-vous. Pourquoi ? Parce que derrière un acte manqué se cache généralement une chose que l’on ne veut pas aborder mais qu’on est obligé d’affronter.

A quel moment ont lieu les actes manqués ?

Quand nous sommes stressés, angoissés ou fatigués. Notre inconscient affronte une masse d’informations que nous refoulons. Ainsi, pour relâcher la pression il n’a que deux options.
La première : il explose et nous décompensons. Cela peut conduire au burn-out ou à la dépression. Ou alors, il crée des fuites pour diminuer la pression. C’est là que nous retrouvons les actes manqués.

Il en existe plusieurs notamment les lapsus révélateurs. Le linguae en parlant, le calami à l’écrit ou encore le memoriae pour la mémoire et les souvenirs. S’ajoutent également les oubliés.

Tous les détails avec Lynda Pausé, coach en développement personnel.

Vous aimerez aussi...

  • - 23 mai 2022
  • - 23 mai 2022
  • - 23 mai 2022
  • - 22 mai 2022
  • - 20 mai 2022