Luxe : Record de bénéfices pour LVMH grâce au marché US

Le secteur du luxe se porte très bien… 

 

Si l’on en croit le bilan de LVMH, tout va pour le mieux au pays du faste et de l’élégance… Le groupe français vient de présenter ses résultats pour 2021 et ils sont assez impressionnants… 

L’an dernier, le géant du luxe a engrangé un résultat net de 12 milliards d’euros… Un montant rarement atteint par les groupes français. Dans le détail, le chiffre d’affaires de LVMH a progressé de 36% par rapport à 2020, et de 14% par rapport à 2019. 

C’est-à-dire que le groupe de Bernard Arnault fait encore mieux qu’avant la pandémie… 

 

Et le pôle le plus performant est celui de la mode et de la maroquinerie… 

 

Louis Vuitton,Christian Dior, Céline, Kenzo… Les marques du pôle mode et maroquinerie ont réalisé 30 milliards d’euros de vente, soit 42% de plus qu’il y a deux ans… C’est la principale source de profit pour LVMH…et elle a profité d’un nouveau mode de consommation: les clients étrangers ne viennent plus beaucoup en Europe pour faire leurs emplettes, mais ils consomment depuis chez eux. Aux Etats-Unis d’abord, premier marché de LVMH, puis en Asie, surtout en Chine où les ventes du leader mondial du luxe ont doublé depuis 2019. 

 

On peut également souligner le succès du pôle montres et joaillerie, boosté par l’intégration de Tiffany au sein de LVMH. L’an dernier la marque américaine a battu un record de ventes alors que sa célèbre boutique de la 5e avenue à New-York était fermée. Beyoncé et Jay Z, les nouveaux ambassadeurs de Tiffany, peuvent sabrer le champagne. 

D’autant que Monsieur Carter possède sa propre marque, détenue à 50% par LVMH.

 

Vous aimerez aussi...