MONTE-CARLO NEW YORK

Quel potentiel pour l’hydrogène vert dans la vallée de la Roya ?

Tende, Vallée de la Roya
Fondée l’an dernier dans le cadre des efforts de la société civile après la tempête Alex, l’association Roya Projets propose avec HYROYA de développer la production et l’utilisation d’hydrogène vert dans la vallée. On en parle avec l’initiateur de ce projet, Jean-Daniel Reber.

C’est l’une des sources d’énergie qui occupe le plus les experts et les entreprises spécialisés dans la mobilité durable. L’hydrogène fait débat et ses partisans en ont bien conscience. C’est le cas de Jean-Daniel Reber, membre fondateur de Roya Projets. Cette association a vu le jour l’an dernier et elle est issue d’une autre association: Remontons la Roya, créée après le passage dévastateur de la tempête Alex. À travers ces deux structures, les bénévoles encouragent la réflexion et le dialogue pour proposer des solutions de reconstruction durables et des projets porteurs pour l’avenir de la vallée de la Roya.

Vélo à hydrogène
Exemple de vélo à hydrogène testé par l’association Roya Projets.
Des vélos à hydrogène

Sur cette base, et fort d’une expertise dans ce domaine, Jean-Daniel Reber a eu l’idée de monter HYROYA, un projet pour développer la production d’hydrogène vert, un carburant sans émission de CO2 obtenu à partir de l’électrolyse de l’eau. Le procédé serait alimenté par le courant issu des barrages hydroélectriques de la vallée. Objectif à moyen terme: mettre en location des véhicules légers fonctionnant à l’hydrogène. En effet, Jean-Daniel Reber estime que cette énergie durable pourrait être utile y compris pour de la petite mobilité. Ainsi, une expérimentation sur des vélos a été effectuée au cours de l’été 2021 en partenariat avec l’ESAT (Etablissement et Services d’Aide par le Travail) le Prieuré. De même, l’hydrogène pourrait être utilisé sur des scooters, des triporteurs ou des voitures sans permis qui permettraient aux habitants et aux touristes de circuler facilement. À plus long terme, si les étapes précédentes fonctionnent, l’idée serait de produire des quantités beaucoup plus importantes d’hydrogène pour une utilisation sur des véhicules plus lourds, des utilitaires aux autobus, en passant par les camions-bennes, des camions de transport de marchandise ou même – in fine – des trains.

Selon Roya Projets, HYROYA permettrait d’apporter davantage d’autonomie aux populations locales et d’améliorer leurs  conditions de vie dans la vallée. Cette zone montagneuse et enclavée, aux confins de la France et de l’Italie, deviendrait ainsi un acteur de référence de la transition énergétique et écologique.

Jean-Daniel Reber
Jean-Daniel Reber, l’initiateur du projet HYROYA, est l’invité du Club de Radio Monaco.
Bientôt un débat dans la Vallée de la Roya

Sur le papier, ces arguments font leur effet. Encore faut-il convaincre les collectivités locales de valider le projet et attirer d’éventuels investisseurs. Étant donné les controverses actuelles sur l’hydrogène, essentiellement au sujet de son coût de production et de son rendement, l’association souhaite organiser un grand débat. Une conférence devrait donc se tenir prochainement pour discuter des avantages et des inconvénients du développement de l’hydrogène vert dans la vallée de la Roya.

En attendant, Jean-Daniel Reber nous livre sa vision des choses. Il est l’invité du Club de Radio Monaco.

Categories : Côte d'Azur / Nathalie Michet / 10 février 2022

PARTAGER :  

Nathalie Michet

Journaliste du Morning Made In Monte-Carlo sur Radio Monaco tous les matins entre 6h00 et 9h.

Vous aimerez aussi...

  • - 18 août 2022
  • - 17 août 2022
  • - 16 août 2022
  • - 12 août 2022
  • - 12 août 2022