MONTE-CARLO NEW YORK

La blessure de la trahison se transforme en contrôle !

On continue d’explorer les blessures émotionnelles chaque vendredi avec Lynda Pausé. Pour rappel ces blessures naissent durant l’enfance. Pour ne pas risquer de les réactiver, nous mettons alors en place des stratégies de défense. C’est pourquoi une blessure = un masque. Ce masque est finalement le produit de notre égo et de ses mécanismes de défense.

Aujourd’hui cap sur la blessure de la trahison avec Lynda Pausé, coach en développement personnel.

L’apparition de la blessure de la trahison

Cette blessure se crée entre 2 et 4 ans et généralement avec le parent du sexe opposé. A cet âge, l’enfant est souvent en pleine relation passionnelle avec le parent du sexe opposé. Il peut alors vivre douloureusement les petites et grosses trahisons de celui-ci.

Pour se protéger, l’enfant va développer un mécanisme de défense qu’on appelle le masque. Dans ce cas précis, il s’agit du masque du contrôlant.

Les signes évocateurs

Ainsi, pour cacher sa blessure, le contrôle est son allié, tout comme la force et le pouvoir. La personne qui souffre de la blessure de la trahison est très exigeante avec elle-même mais aussi avec les autres. Elle a aussi tendance à être intolérante à la lassitude des autres et a besoin de mener ses projet jusqu’à terme !
En cas de blessure de la trahison, on observe aussi une peur bleue d’être trahie ou de passer pour une traître. Résultat : la personne ne vit aucune relation en toute sérénité et en toute confiance. Elle peut aussi réagir plus négativement avec les gens de sexe opposé.

Au quotidien on peut observer une difficulté à déléguer, une agressivité, une hyperactivité ou encore un perfectionnisme sans borne et une grande anxiété.

Les pistes pour guérir

Comme pour toutes les blessures, il faut la détecter et souvent faire l’inverse. Apprendre donc à lâcher le contrôle, s’ouvrir aux autres en leur faisant plus confiance. Cesser aussi de toujours vouloir avoir raison alors que tout le monde a de bonnes idées et opinions. Faire les choses par plaisir et pas pour dominer par exemple. Ou encore arrêter de bouder ou de faire du chantage. Il est important de devenir responsable de sa vie et de son bonheur !

Categories : Feel Good / Giulia Testaverde / 18 février 2022

PARTAGER :  

Giulia Testaverde

Journaliste-Animatrice, je vous accompagne tous les matins de 9h à 12h avec Feel Good ! La pause détente et bien-être pour faire le plein de good vibes ! Se découvrir et s'ouvrir sur le monde avec le développement personnel, l'environnement ou encore les belles nouvelles avec les coachs : c'est le programme "Feel Good". Pour ne rien louper abonnez-vous aux podcasts en cherchant Radio Monaco Feel Good (spotify, ausha, deezer...)

Vous aimerez aussi...