MONTE-CARLO NEW YORK

Maxime Montaggioni a été envahi par une vague d’émotion incontrôlable

Cinq fois champion du monde de para snowboard, le Niçois Maxime Montaggioni a ressenti des sensations incomparables en décrochant une médaille d’or en banked slalom aux Jeux paralympiques de Pékin. Il se confie dans « Sport Time ». 

Pour Maxime Montaggioni, les jeux paralympiques de Pékin 2022 devaient être ceux de la revanche. Il y a quatre ans, à Peyongchang, le para snowboarder niçois n’avait pas pu défendre ses chances à cause d’une grave blessure. Pour le quintuple champion du monde âgé de 32 ans, rentrer bredouille de Chine était inconcevable.

« Je pensais médaille jour et nuit. Rater cette échéance aurait été quelque chose de très dur à vivre. »

Mais à Pékin, le Niçois a d’abord cru à une sorte de malédiction en se faisant éliminer en quarts de finale de l’épreuve de snowboard cross. Maxime Montaggioni n’avait pas imaginé un tel scénario.

« Je me suis mis une balle dans le pied et c’est vrai que cela m’a mis la pression pour la deuxième épreuve. » 

Heureusement, le champion s’est très vite remobilisé et la chance a tourné en banked slalom. La médaille d’or paralympique, celle dont il avait tant rêvé et pour laquelle il a fait tant de sacrifices, le submerge d’une émotion indescriptible que traduisent des pleurs et un relâchement total de tout son corps.

« Les Jeux, il n’y a pas plus haut dans la hiérarchie du sport. Dans l’intensité que cela procure, c’est incomparable. »

Une émotion XXL que Maxime se verrait bien revivre dans quatre ans, aux Jeux 2026 à Milan-Cortina.

 

Retrouvez ci-dessous, l’interview de Maxime Montaggioni en intégralité. 

 

Retrouvez tous les épisodes de Sport Time sur vos plateformes de podcast préférées 

Apple

Spotify

Deezer

Google

 

Categories : sport / Jean-Christophe SANCHEZ / 24 mars 2022

PARTAGER :  

Jean-Christophe SANCHEZ

Journaliste dans l'Afterwork entre 16h et 19h. Infos et météo toutes les 30 min, "L'instant média" tous les jours à 16h50 et 18h20, "Le Guest" les lundi, mardi, jeudi et vendredi à 17h20 et 18h50, "Sport Time", le mercredi à 17h10 et 18h40.

Vous aimerez aussi...