MONTE-CARLO NEW YORK

Le tireur présumé du métro placé en détention

L’homme de 62 ans soupçonné d’avoir ouvert le feu mardi dans le métro de New-York est poursuivi pour attaque terroriste. La fusillade a eu lieu dans une station du quartier de Brooklyn.

Les enquêteurs le présentent comme l’homme à l’origine de la fusillade survenue mardi matin, à l’heure de pointe, dans le métro de New-York. Frank James a comparu jeudi devant un tribunal de Brooklyn. Cet afro-américain de 62 ans a été arrêté mercredi du côté de l’East Village, à Manhattan, au coin de Saint Marks Place et de la Première avenue. Selon le New-Yorker, le suspect aurait lui même appelé les officiers du N.Y.P.D pour signaler sa présence.

Les policiers du NYPD appellent les témoins de l’attaque du métro à les contacter au 800-577-TIPS.
Une attaque préméditée

Le tribunal a décidé de placer Frank James en détention. Le suspect restera donc derrière les barreaux en attendant d’être jugé. Cela pourrait toutefois évoluer si ses avocats commis d’office réussissent à obtenir la mise en place d’une caution. Selon les médias américains, les procureurs estiment que Frank James a tiré « de manière terrifiante » sur les passagers du métro et que son attaque était « préméditée et soigneusement planifiée » afin de semer la terreur dans toute la ville de New-York.

La fusillade s’est déroulée mardi matin dans un wagon bondé d’une station située sur la 36e rue, à Brooklyn. Equipé d’un masque à gaz et d’un gilet de chantier, le tireur a d’abord lancé des fumigènes. Il a ensuite ouvert le feu, faisant 10 blessés par balle et 13 autres blessés dans le mouvement de foule.

Des indices sur la scène de crime

Après avoir semé le chaos, le tireur a pris la fuite. La chasse à l’homme a duré plus de 24 heures jusqu’à ce que la police arrête Frank James. Les enquêteurs l’ont identifié grâce à une carte de crédit retrouvée sur la scène du crime. Ils ont également mis la main sur les clés d’un véhicule loué à son nom.

La police présente Frank James comme un repris de justice atteint de troubles mentaux. Selon les forces de l’ordre, la justice a déjà prononcé 12 condamnations à son encontre pour infraction sexuelle, trouble à l’ordre public et vol. Il était par ailleurs actif sur Internet à travers une chaine Youtube. Il y postait des monologues décousus sur plusieurs sujets, notamment les questions raciales et la sécurité des Etats-Unis.



									

Categories : New York / Nathalie Michet / 15 avril 2022

PARTAGER :  

Nathalie Michet

Journaliste du Morning Made In Monte-Carlo sur Radio Monaco tous les matins entre 6h00 et 9h.

Vous aimerez aussi...