Nouvelle bretelle de l’autoroute A8: enjeu majeur pour les Français en Principauté

Le président du Conseil national de Monaco, Stéphane Valeri, et le président du groupe d’amitié France-Monaco à l’Assemblée nationale, Éric Ciotti, se sont rendus sur les lieux des travaux de la nouvelle bretelle de l’autoroute A8. L’objectif de cette nouvelle sortie Beausoleil est de désengorger les accès à Monaco. Une bonne nouvelle pour les salariés français pendulaires de la Principauté.

 

47.000 Français travaillent à Monaco et font le déplacement tous les jours. Grâce à cette nouvelle bretelle de l’autoroute A8, le trafic sera plus fluide. 3.000 véhicules devraient l’emprunter tous les jours. Elle sera accessible dès le premier trimestre 2023 si les travaux ne prennent pas de retard.

Ce vendredi 6 mai, Éric Ciotti et Stéphane Valeri se sont rendus sur les lieux pour voir l’avancée des travaux, à l’invitation de Jean-Jacques Raffaele, maire de la Turbie. Le président du Conseil national de Monaco s’est réjoui de la concrétisation de ce chantier débuté il y a un an.

 

L’État monégasque finance 1/3 du chantier

Le montant des travaux s’élève à 6 millions d’euros. L’État Monégasque cofinance ce chantier à hauteur de 2,140 millions, soit un tiers des travaux. Vinci Autoroutes prend en charge 2,48 millions d’euros. Le troisième tiers est cofinancé par le Département des Alpes-Maritimes (1,23 millions) et la Communauté d’agglomérations de la Riviera Française (200.000 euros)

Eric Ciotti et Stéphane Valeri au Conseil national de Monaco. ©Conseil national de Monaco

Après ce déplacement sur le chantier, Éric Ciotti et Stéphane Valeri se sont retrouvés au Conseil national pour évoquer d’autres sujets. Au cœur des discussions, le logement des actifs français autour de la Principauté, la future usine Monégasque de tri des déchets, et l’avancée des travaux de reconstruction des vallées touchées par la tempête Alex, auxquels l’État Monégasque a participé financièrement.

 

Une amélioration de la mobilité entre les Alpes-Maritimes et Monaco

Dans le cadre de cette collaboration, la Principauté participe également au financement de l’amélioration du réseau ferroviaire et à l’exploitation de la ligne de bus 100 entre Nice et Menton.

L’objectif de cette collaboration est de renforcer le développement de l’emploi et de l’économie des deux pays, mais aussi de faciliter les déplacements des résidents frontaliers.

Vous aimerez aussi...