La géothermie en mode intelligent à Nice Méridia

Au Nord de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, près des Moulins, le nouveau quartier Nice Méridia fait office de laboratoire en matière de transition énergétique. Une centrale géothermique intelligente y est entrée en fonction il y a quelques mois. Reportage de Nathalie Michet.


Baptisée Méridia Smart Energie, une centrale géothermique nouvelle génération a été inaugurée en novembre 2021 du côté de Nice Ouest, le long de l’avenue Simone Veil, entre St-Augtustin et Saint-Isidore. Le réseau, construit par Idex, capte les calories de l’eau souterraine puisée sous le lit du Var. Une eau extraite et réinjectée telle quelle à 40 mètres de profondeur. Entre temps, les calories passent par un échangeur thermique et par de grandes thermofrigopompes. A la fin du circuit, elles alimentent les bâtiments du quartier en chaud et en froid.

D’ici 2032, 50 bâtiments devraient y être connectés, soit une surface totale de 500 000 m2.  Selon la Métropole Nice Côte d’Azur, la moitié sera composée de logements. Jusque-là, 10% de cet « éco quartier » ont été réalisés.

Baisser les émissions de GES

Eduard Maldonado, responsable du projet Méridia Smart Energie chez Idex. ©Radio Monaco

L’objectif de cette centrale commandée par la Métropole est notamment de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Or, selon Eduard Maldonado, directeur du projet, l’énergie produite par la centrale provient à 80% de ressources renouvelables.

Ainsi, pour 1 kw consommé, 12 kw sont restitués sous forme d’énergie frigorifique ou thermique. En outre, les autorités locales promettent des tarifs énergétiques 15% inférieurs aux prix moyens pratiqués en France.

Un réseau intelligent

Meridia Smart Energy est également dotée d’un réseau intelligent. Ce Smart Grid est capable de mesurer en temps réel la consommation de chaque bâtiment. Il peut aussi ainsi anticiper les besoins pour lisser les appels d’électricité. Aussi, l’interconnection entre tous les immeubles permettra par exemple à ceux qui produisent de l’énergie photovoltaïque en surplus de la revendre à leur voisin. Cela évitera que cette énergie ne reparte dans le réseau électrique français pour être consommée à l’autre bout de l’hexagone.

D’ici 2032, la centrale géothermique de Nice Méridia devrait permettre d’économiser 4000 tonnes par an d’émissions de GES. Si l’expérience reste limitée à un seul quartier, elle pourrait devenir un modèle en matière de transition énergétique. Les boucles thalassothermiques de Monaco et le projet de la Mairie de Canne en sont d’autres exemples.

Vous aimerez aussi...