MONTE-CARLO NEW YORK

Le séjour mythique des Rolling Stones à Villefranche-sur-Mer

De nombreuses légendes de la musique ont laissé une empreinte indélébile sur la Côte d’Azur, que ce soit pour enregistrer un album, trouver l’inspiration ou bien donner un concert mythique… C’est le thème des Carnets de l’été du jeudi proposés par Nathalie Michet. Pour ce premier épisode, retour sur l’incroyable séjour des Rolling Stones à la Villa Nellcote de Villefranche-sur-Mer.

Certains des plus grands artistes du 20e siècle ont écrit une partie de leur épopée sous le soleil azuréen. C’est le cas des Rolling Stones, venus passés six mois sur la Côte d’Azur en 1971. Traqués par le fisc britannique, Keith Richards et sa bande trouvent alors refuge dans la villa Nellcote de Villefranche-sur-Mer. Malgré les dissensions et les addictions, les enfants terribles de Londres réussiront à travailler.

La naissance d’Exile on Main Street

En effet, les Stones se retrouvent la nuit dans le sous-sol de la villa pour commencer à enregistrer Exile on Main Street. Sorti en 1972, ce double album renoue de façon déjantée avec les racines américaines du rock. A l’époque, le succès public et commercial n’est pas dingue. Toutefois, au fil des années, le 10e album des Rolling Stones prendra une place de plus en plus importante dans la discographie des rockers britanniques. On y trouve notamment Shine a light. Mick Jagger écrit et enregistre cette chanson en hommage à son compère Brian Jones. Le guitariste et fondateur des Rolling Stones est décédé brutalement en 1969, à l’âge de 27 ans, alors qu’il venait de quitter le groupe.

En parallèle, ce séjour azuréen est aussi synonyme de déboires avec la police et la justice française. Pris au piège de l’héroïne, Keith Richards repartira avec une condamnation à un an de prison avec sursis pour trafic de cannabis. Le guitariste fera aussi l’objet d’une interdiction de séjour de deux ans ans en France. En terme d’esprit rock, la cuvée Nellcote tape dans le mille.

Les photos de Dominique Tarlé

Pour revivre cet épisode entré dans la légende, il y a un livre indispensable:“Les Rolling Stones et Nellcote: la véritable histoire d’une villa mythique”, édité chez Flammarion. On y trouve les célèbres photos prises par le Français Dominique Tarlé. A l’époque, le photographe travaille pour Rock and Folk et il se retrouve propulsé pendant six mois dans l’intimité du groupe.

Mick Jagger et Keith Richards à table dans la Villa Nellcote en 1971. ©Dominique Tarlé / Galerie de l’Instant
Keith Richards à Saint-Jean-Cap-Ferrat en 1971. ©Dominique Tarlé / Galerie de l’Instant

Une aventure racontée aux services de La Région Sud à l’occasion d’une exposition organisée l’an dernier. Le journaliste Philippe Manœuvre en profitait également pour revenir avec délectation sur cet épisode insolite de la carrière des Rolling Stones.

Categories : Musique / Nathalie Michet / 5 juillet 2022

PARTAGER :  

Nathalie Michet

Journaliste du Morning Made In Monte-Carlo sur Radio Monaco tous les matins entre 6h00 et 9h.

Vous aimerez aussi...

  • - 9 décembre 2022
  • - 9 décembre 2022
  • - 9 décembre 2022
  • - 8 décembre 2022
  • - 7 décembre 2022