MONTE-CARLO NEW YORK

La canicule fait surchauffer les datas centers

Le coup de chaud exceptionnel que connait l’Europe occidentale a des conséquences sur les infrastructures informatiques. En début de semaine, les serveurs de Google et d’Oracle au Royaume-Uni ont subi des défaillances.

C’est l’une des conséquences de la nouvelle canicule qui frappe l’ouest de l’Europe depuis le début de la semaine: les machines ont du mal à tenir le choc. Selon des informations de presse, les datas centers de Google et d’Oracle au Royaume-Uni n’ont pas pu résister au record de 40°C enregistré à Londres le mardi 19 juillet. 

En effet, les systèmes de refroidissement qui fonctionnent normalement sans interruption sont tombés en panne. Selon le Figaro, un data center de Google aurait ainsi rencontré un problème mardi à 18h13. Le groupe californien a expliqué que la surchauffe avait provoqué “l’arrêt de certains services et d’une partie des machines” virtuelles. Pour sa part, Oracle évoque une panne similaire également survenue du côté de Londres. 

Des serveurs suspendus

Confrontés de concert aux mêmes problèmes, Google et Oracle ont dû suspendre plusieurs serveurs, le temps de réparer leurs systèmes respectifs de refroidissement. Du côté des utilisateurs, ces pannes ont eu des répercussions sur la plateforme d’hébergement WordPress et sur l’application mobile de la banque britannique Atom Bank. 

Avec l’accélération du réchauffement de la planète et la multiplication des événements climatiques extrêmes, les géants de la tech se retrouvent ainsi confrontés à un nouveau défi technologique.

Categories : Business / Tech / Nathalie Michet / 22 juillet 2022

PARTAGER :  

Nathalie Michet

Journaliste du Morning Made In Monte-Carlo sur Radio Monaco tous les matins entre 6h00 et 9h.

Vous aimerez aussi...

  • - 9 décembre 2022
  • - 9 décembre 2022
  • - 9 décembre 2022
  • - 8 décembre 2022
  • - 7 décembre 2022