MONTE-CARLO NEW YORK

Comment Elton John a pris racine entre Nice et Cannes

Elton John

Dans ce nouveau Carnet de l’été dédié aux artistes de légende, nous vous racontons comment Elton John est tombé sous le charme de la Côte d’Azur. De l’enregistrement d’un de ses albums à Berre-les-Alpes, en 1979, jusqu’à l’improvisation d’un concert dans un restaurant de Cannes en 2021, on parle d’une histoire sérieuse et pas d’un simple flirt. Il faut dire que le compositeur de Your song est tout de même citoyen d’honneur de la ville de Nice depuis 1997 ! Un récit de Nathalie Michet.

Après plus de 50 ans de carrière, Elton John est sur le point de raccrocher les gants. L’artiste britannique effectue en effet sa dernière tournée mondiale. Quand celle-ci sera terminée, il est probable que Rocketman passe encore plus de temps qu’avant dans le sud de la France.

Tellement à l’aise dans sa région d’adoption, Elton John n’a pas hésité un jour d’été 2021 à improviser un mini concert au restaurant La Guérite, du côté des Iles de Lérins, à Cannes. Un live totalement inattendu sur Cold Heart; remix de plusieurs chansons du Londonien, agrémenté de la voix de Dua Lipa, et orchestré par PNAU. Permettons-nous de souligner qu’il s’agit d’un des plus gros hits de l’année écoulée. Une preuve de la puissance inoxydable d’Elton John. D’ailleurs ce n’est pas terminé: on attend très prochainement une nouvelle version de Tiny dancer. Ce tube de 1971 vient d’être réenregistré en duo avec Britney Spears. Ce single, dont la sortie est prévu en août, marquera le grand retour de Brit Brit sur le devant de la scène depuis la levée de sa tutelle.

Citoyen d’honneur à Nice

Mais revenons sur la Côte d’Azur. Comment en est-on arrivé à voir la star de 75 ans jouer les ambianceurs sur l’Ile Sainte-Marguerite ? Pour commencer, il faut bien comprendre que dans notre région, Elton John est vraiment chez lui. Propriétaire d’une villa des années 1920 sur le Mont-Boron, le génie de la pop a été fait citoyen d’honneur de la ville de Nice en 1997. Une cérémonie organisée à l’époque par l’ancien maire, Jacques Peyrat, en présence de S.A.S le Prince Albert II. Décidément chouchouté par la Mairie, Elton John a ensuite eu la mission, en 2001, d’inaugurer la salle de concert du Palais Nikaïa.

Depuis, Rocktetman passe beaucoup de temps aux abords de la Baie des Anges. Or, l’artiste invite souvent ses amis, anonymes ou célèbres, à le rejoindre. Hugh Grant, Donatella Versace et Catherine Zeta-Jones ont notamment fait partie des happy few. Et si « Sorry seems to be the hardest word« , le chanteur n’a pas hésité, en 2012, à faire son mea culpa dans un restaurant niçois, la Petite Maison, pour se réconcilier avec Madonna. Quelques jours plus tôt, le Londonien avait eu des mots très durs envers la Reine de la pop. Lors d’une interview, il avait qualifié Madonna de « strip-teaseuse de fête foraine« . Heureusement, les spécialités niçoises et la douceur de vivre azuréenne auront permis d’enterrer la hache de guerre.

I'm still standing
Elton John dans le clip de « I’m still standing » en 1983, à Cannes.
Un album enregistré à Berre-les-Alpes

Quand on essaie de comprendre quand a commencé l’histoire entre Elton John et la Côte d’Azur, on se perd un peu. Cependant, on peut supposer que le coup de foudre remonte à 1979. Cet été-là, l’artiste passe du temps dans la région. En effet, il investit les locaux du studio Super Bear, à Berre-les-Alpes, pour commencer l’enregistrement de 21 at 33. Cet album né dans l’arrière-pays niçois rencontre un succès mitigé. Toutefois, pendant ce séjour, une nouvelle porte s’ouvre dans la carrière d’Elton John.

Un duo avec France Gall

En effet, entre deux séances d’enregistrement et quelques vodkas-tonic, le Britannique écoute la radio. L’oreille sur la FM française, il entend pour la première fois les chansons de France Gall et Michel Berger. Complètement sous le charme, Elton John contacte les deux artistes et leur propose une collaboration. Cette belle idée débouche rapidement sur une vraie amitié et un célèbre duo avec France Gall sorti en 1980. Inscrit sur la face B du single Les Aveux, c’est bien Donner pour donner qui rencontrera le plus de succès en France.  Michel Berger a écrit les paroles tandis qu’Elton John a composé la musique.

Un clip sur la Croisette

Cette parenthèse francophile cache toutefois un tableau assez sombre. A cette époque, dans les années 1980, le chanteur subit de plein fouet ses addictions à l’alcool et à la cocaïne. Un célébrité constante mais des succès plus irréguliers, des tournées qui n’en finissent pas… Cette vie hors-norme se révèle épuisante. Les escapades sur la Côte d’Azur apportent donc du réconfort à Elton John. Mais aussi: elles stimulent son imagination. La preuve en 1983: l’artiste choisit la Croisette et la Promenade des Anglais pour mettre en images I’m still standing. On notera que Monaco apparait également en ouverture de ce clip déjanté.

Sous le ciel bleu éclatant de la Côte d’Azur, Elton John et ses danseurs dynamitent les ambiances feutrées du Carlton et du Negresco. Ce clip fantasque et réjouissant est passé à la postérité. Et pour cause, il fait office de scène finale dans le film Rocketman, de Dexter Fletcher. Le biopic sur Elton John, co-produit par Elton John, avait reçu une ovation du public lors de sa projection en avant-première, en 2019. C’était, évidemment, au Festival de Cannes. 

Categories : Musique / Nathalie Michet / 28 juillet 2022

PARTAGER :  

Nathalie Michet

Journaliste du Morning Made In Monte-Carlo sur Radio Monaco tous les matins entre 6h00 et 9h.

Vous aimerez aussi...

  • - 9 décembre 2022
  • - 9 décembre 2022
  • - 9 décembre 2022
  • - 8 décembre 2022
  • - 7 décembre 2022