MONTE-CARLO NEW YORK

La fièvre Madonna au Stade Charles Ehrmann à Nice

Madonna

Entre la fin des années 1980 et le début des années 1990, Madonna a vécu plusieurs temps forts de sa carrière sur la Côte d’Azur. Les fans de la première heure se souviennent des concerts mythiques de 1987 et 1990 au Stade Charles Ehrmann de Nice. Sans oublier une montée des marches complètement dingue en 1991 au Festival de Cannes. Un Carnet de l’été de Nathalie Michet.

Un tourbillon brûlant déferle sur la France en 1987, et il s’appelle Madonna. Installée au sommet depuis quatre ans, l’interprète de Like a virgin effectue cette année-là sa première tournée mondiale. C’est le Who’s That Girl Tour. Seulement deux dates sont prévues dans l’hexagone. La première se tient le 29 août 1987 au Parc de Sceaux, près de Paris. C’est le fameux concert de la petite culotte jetée dans le public. Un coup d’éclat sous les yeux ébahis de Jacques Chirac, Premier Ministre, Maire de Paris et admirateur de la star américaine. Plus de 130 000 personnes assistent au plus grand concert jamais organisé en France, du moins à l’époque.

L’événement se tient alors dans un contexte d’excitation générale. Tandis que certains politiques s’offusquent de voir le Parc de Sceaux envahi par des hordes de jeunes, les journalistes s’interrogent sur le phénomène Madonna. Comment expliquer que les places atteignent le prix de 1 000 Francs sur le marché noir ? Tant bien que mal, ce JT essaie de percer le mystère. 

En marge de cette soirée de folie, Madonna se rend à l’Hôtel de Ville de Paris pour rencontrer Jacques Chirac et Line Renaud. Devant les caméras, la chanteuse remet un chèque de 500 000 Francs à l’Association Française de lutte contre le Sida.

©Todayinmadonnahistory.com
Line Renaud, Madonna et Jacques Chirac à Paris en 1987.
Des concerts de folie à Nice

Après cette séquence caritative, Madonna et son aura s’envolent pour la Côte d’Azur. La deuxième et dernière date française de la tournée se tient à Nice. Le 31 août 1987, dans un Stade Charles Ehrmann plein à craquer, Madonna électrise près de 57 000 spectateurs. Une affluence jamais vue dans le stade niçois. Tandis que des vendeurs informels proposent des posters et des « beignets de Madonna », les fans ont du mal à se remettre du spectacle.

Trois ans plus tard, Madonna revient à Nice. Elle y donne la dernière représentation du Blond Ambition Tour. Cette tournée se tient dans la foulée du succès mondial du quatrième album de la chanteuse de Détroit: Like a prayer. C’est l’époque flamboyante d’Express Yourself, Vogue et Dick Tracy. Le concert de Nice, dernier de la tournée, se déroule le 5 août 1990, à nouveau au stade Charles Ehrmann. Filmé et diffusé par la chaîne américaine HBO, puis distribué sur LaserDisc, le concert niçois vaudra à Madonna un Grammy Award.

Dans l’intimité de Madonna

Pendant le Blond Ambition Tour, la Reine de la pop et ses danseurs sont filmés, en coulisses et sur scène, pour les besoins d’un documentaire. Le film, réalisé par Alek Keshishian, sera baptisé Truth or Dare aux Etats-Unis et In bed with Madonna sur le marché international. Pendant 6 mois, de Tokyo à Nice en passant par Los Angeles, la star mondiale laisse la caméra capturer des moments d’intimité, seule ou avec sa troupe, ses amis proches, sa famille. Plusieurs séquences sont tournées sur la Côte d’Azur. Madonna prend le soleil, Madonna fait le pitre, Madonna s’éclate en jet ski sur les plages de Cannes.

Madonna 1990
Madonna en pleine récré avec sa troupe en 1990 sur la Côte d’Azur.
Le Festival de Cannes en 1991

Moins d’un an plus tard, en mai 1991, la star vient justement présenter ce documentaire – hors-compétition – au Festival de Cannes.. Tandis qu’elle loge à l’Hôtel du Cap-Eden-Roc, ses séances de footing au Cap d’Antibes sont épiées par les paparazzi. Le soir de la présentation, à Cannes, c’est l’hystérie. Madonna monte les marches vêtue d’un bustier blanc Jean-Paul Gauthier, dissimulé sous un kimono rose fushia. Aux premières loges, les journalistes de Canal + parlent même d’un « événement historique« . Après sa sortie en salles, In Bed with Madonna deviendra d’ailleurs le documentaire le plus rentable de tous les temps. Il ne sera détrôné qu’en 2002 par Bowling for Colombine de Michael Moore. 

In bed with Madonna
Affiche du film In bed with Madonna (1991)

En dehors de ces grands événements; Madonna a aussi vécu des moments importants sur la Côte d’Azur dans un cadre privé. Ainsi, en 2012, lors d’un repas à Nice au restaurant la Petite Maison, elle a accepté de pardonner Elton John. Peu avant, le Rocketman avait eu des mots très durs envers elle. Un an plus tard elle revenait sur les rives de la Méditerranée pour passer des vacances en famille à Villefranche-sur-Mer. Ce séjour fut également l’occasion de fêter les anniversaires de la chanteuse et de son fils, Rocco

Categories : Musique / Nathalie Michet / 25 août 2022

PARTAGER :  

Nathalie Michet

Journaliste du Morning Made In Monte-Carlo sur Radio Monaco tous les matins entre 6h00 et 9h.

Vous aimerez aussi...

  • - 30 septembre 2022
  • - 29 septembre 2022
  • - 29 septembre 2022
  • - 29 septembre 2022
  • - 28 septembre 2022