MONTE-CARLO NEW YORK

Monaco a un plan pour maîtriser sa consommation énergétique et l’inflation

Le gouvernement monégasque a récemment présenté les mesures mises en place par l’Etat pour maîtriser la consommation énergétique en Principauté et réduire l’impact financier de la hausse des tarifs de l’énergie. Le plan concerne aussi bien les particuliers que les entreprises. 

« Ces mesures ont été pensées pour que l’Etat puisse protéger, à la fois, les résidents et les entreprises en réduisant l’impact de la facture énergétique, mais aussi les finances publiques qu’il faut préserver » a déclaré Pierre Dartout, le Ministre d’Etat.

Dans cet esprit, un bouclier tarifaire sera mis en place au 1er janvier 2023. Il plafonnera le taux d’augmentation des prix de l’énergie à : +15 % pour les ménages et des petites entreprises (abonnées SMEG au tarif bleu inférieur à 36 kVA), +35% (tarif jaune) et +45% (tarif vert) pour les grandes entreprises et les gros consommateurs. Il fallait trouver un équilibre entre protection de l’augmentation du marché et incitation à réduire les consommations.

« Il faut savoir que l’évolution des prix de l’énergie exposerait en l’absence de bouclier le consommateur final à subir une hausse de 75 % en moyenne pour les tarifs de l’électricité. Avec le bouclier, nous avons donc considérablement limité le taux d’augmentation réelle pour chaque catégorie »

Pierre Dartout, Ministre d’Etat

Le coût de compensation est estimé à 30 M€ pour le budget de l’Etat. Il faut souligner que le gaz n’est pas concerné dans la mesure où l’opérateur national, la SMEG, a provisionné l’intégralité des achats pour l’année 2023.

L’Etat va montrer l’exemple en faisant des économies

Sur le plan des économies d’énergie, Pierre Dartout a cité l’Administration pour montrer l’exemple en matière de réduction des consommations : température de consigne dans les bâtiments publics à 19°(+2 maximum) et extinction de l’éclairage des édifices publics et des abribus dès 22h, ce qui pourrait également inciter les commerçants à réduire l’éclairage de leurs enseignes.

Signe fort de cette volonté d’exemplarité, il a été décidé, en concertation avec la Mairie de Monaco, de remplacer la patinoire jugée énergivore par une piste de rollers dans le cadre des traditionnelles animations de fin d’année. La Société des Bains de Mer en fait de même en remplaçant la piste de glace initialement prévue Place du Casino.

Celine Caron-Dagioni, Conseiller de Gouvernement-Ministre de l’Equipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme, nous en dit plus.

Des recommandations pour les particuliers

Si l’Etat s’impose donc des contraintes pour lui-même, il n’est question que d’incitation pour les particuliers et les entreprises.

Dans le détail, le Gouvernement recommande :

1- Ne pas chauffer, climatiser ou refroidir des espaces ouverts (terrasses, espaces de vente réfrigérés, commerces, etc.) ;
2- Régler les températures de consigne au plus juste selon les contextes et à 19°C (+3 maximum) ;
3- Eteindre l’éclairage, moduler la climatisation et le chauffage dans les espaces inoccupés (la nuit et les weekends dans les commerces et bureaux, dans les logements en cas d’absence prolongée);
4- Renoncer aux radiateurs d’appoint dans les bureaux et logements bénéficiant d’un système de chauffage collectif ;
5- Eteindre les appareils en veille (représentant 10 % de la consommation d’électricité des ménages) en utilisant des prises ou multiprises à interrupteurs ou des tableaux électriques intelligents ;
6- Favoriser la mobilité douce : pratiquer au maximum la marche, le vélo et utiliser les transports en commun ;
7- Acheter du matériel sobre en énergie pour les usages les plus énergivores : LED (consommation divisée par 8 par rapport à des lampes à incandescence), équipements frigorifiques de vente fermés par des portes (-25 % de consommation par rapport à ceux ouverts), radiateurs à inertie certifiés NF (consommation réduite à minima de 20 % par rapport à des radiateurs à convection), fenêtres double vitrage (-15 % de consommation de chauffage).

 

 

Categories : En Principauté / Jean-Christophe SANCHEZ / 22 novembre 2022

PARTAGER :  

Jean-Christophe SANCHEZ

Journaliste dans "How are Riou?" du lundi au vendredi entre 17h et 20h sur Radio Monaco.

Vous aimerez aussi...

  • - 6 décembre 2022
  • - 6 décembre 2022
  • - 5 décembre 2022
  • - 5 décembre 2022
  • - 1 décembre 2022