MONTE-CARLO NEW YORK

L’aéroport Nice Côte d’Azur a repris son envol en 2022

L’aéroport Nice Côte d’Azur n’est plus très loin de son altitude de croisière. En 2022, la plateforme azuréenne a enregistré un trafic passagers de 12,12 millions contre 14,5 millions en 2019. 

Ce n’est pas le Pérou mais on s’en approche. Après deux années marquées par les conséquences de la crise sanitaire, le deuxième aéroport de France après Paris s’en contente largement.

L’aéroport Nice Côte d’Azur a terminé l’année 2022 avec un taux de reprise de près de 84% par rapport à 2019, soit un volume de 12,12 millions de passagers (à l’arrivée et au départ) pour 144 843 mouvements d’aéronefs commerciaux.

« Au-delà des données chiffrées, nous voulons surtout retenir plusieurs faits marquants comme le retour d’une très bonne connectivité caractérisé par le dynamisme de notre réseau de destinations, internationales pour les deux tiers, avec un record de 9 long-courriers, témoin de l’attractivité mondiale de la Côte d’Azur. Ensuite, la réouverture réussie du terminal 1 le 27 mars » détaille Franck Goldnadel, président du directoire des Aéroports de la Côte d’Azur (photo ci-dessous).

L’extension du T2 va être lancée

Pour l’aéroport niçois, 2023 marquera la concrétisation du projet d’extension du terminal 2, « rendu nécessaire par les risques de saturation de ses infrastructures ».

Validé fin 2022, le chantier va pouvoir débuter dans les prochains jours pour une livraison en deux temps, une première tranche à l’été 2025 et une deuxième l’année suivante.

Selon la direction de l’aéroport, cette extension lui permettra de « gérer les pics de trafic en préservant le confort des voyageurs, la fluidité de leurs parcours au sein des terminaux et ainsi la ponctualité des vols ».

Les associations environnementales et les élus écologistes, eux, crient au scandale. Selon Jean-Christophe Picard, conseiller municipal de Nice (groupe écologiste), « l’extension engendrera l’émission de 28,4 millions de tonnes de gaz à effet de serre sur 30 ans ! ».

Depuis deux ans, Capre 06 et FNE 06 contestent le permis de construire. Après avoir échoué, en 2020, à obtenir une suspension en urgence, elles ont saisi la justice administrative sur le fond, pour en demander l’annulation. Le 3 octobre dernier, elles ont été déboutées par le Tribunal Administratif de Marseille. Mais un nouveau recours sera déposé.

 

Categories : Côte d'Azur / Jean-Christophe SANCHEZ / 10 janvier 2023

PARTAGER :  

Jean-Christophe SANCHEZ

Journaliste dans "How are Riou?" du lundi au vendredi entre 17h et 20h sur Radio Monaco.

Vous aimerez aussi...