MONTE-CARLO NEW YORK

Monaco appelle les investisseurs privés à miser sur l’océan

©FPA2

La Fondation Prince Albert II lance « Re.Ocean Fund », un fond d’investissement privé issu d’un partenariat avec Monaco Asset Management. Objectif: lever davantage de fonds pour financer les entreprises innovantes à fort impact en faveur de l’océan.

C’est l’une des grandes annonces de la  Monaco Ocean Week 2023. La création d’un fond d’investissement privé destiné à financer les entreprises qui développent des solutions innovantes pour exploiter les océans sans les mettre en danger. Autrement dit, les entreprises engagées dans l’ODD 14 des Nations unies: « Conserver et exploiter de manière durable les océans et les mers aux fins du développement durable ».

Lancé mardi, au Yacht Club de Monaco, le Re.Ocean Fund provient d’un partenariat entre la Fondation Prince Albert II et Monaco Asset Management. Convaincu d’une possible entente entre la défense de l’océan et les intérêts économiques privés, S.A.S le Prince Albert II a pris la parole en premier. Devant un parterre de potentiels investisseurs, le Souverain a souligné le rôle indispensable de l’océan dans l’écosystème mondial. « L’océan a besoin de nous et de vous« , a lancé le Prince Albert II, encourageant son auditoire à « se mettre au travail« . 

« La philanthropie ne suffit plus »

Pour la Fondation Prince Albert II (FPA2), l’idée est simple: aller chercher l’argent là où il se trouve. Et pour cause, selon l’ONG monégasque, les œuvres caritatives n’arrivent pas à combler les lacunes des pouvoirs publics en matière de financement de l’ODD14 pour l’océan. « On s’est rendu compte que la philanthropie ne suffisait plus« , explique Olivier Wenden, vice-président de la FPA2. Selon lui, seul 1% des flux financiers mondiaux sont dédiés à l’océan. Ce 1% représentait 10 milliards de dollars en 2019 alors qu’il en faudrait 175 milliards par an. 

Un momentum pour investir

Or, après les avancées diplomatiques des derniers mois pour la biodiversité et la haute mer, Olivier Wenden estime que nous nous trouvons dans « un momentum » favorable aux levées de fonds privés en faveur de l’océan. Selon lui, le partenariat conclu avec Monaco Asset Management a donc de grandes chances de porter ses fruits (MAM). Le fondateur et administrateur délégué de cet acteur central de la place financière monégasque partage son optimisme. « C’est le bon moment pour investir ! Pour un investisseur il y a une perspective de bénéfices, et pour les océans il y a une perspective de solutions« , assure Anthony Torriani. Ce dernier ajoute même que la levée de capital « se passe extrêmement bien« .

La FPA2 et MAM devraient donc atteindre leur objectif: lever 100 millions d’euros à investir sur les dix prochaines années. Les capitaux seront en réalité co-investis avec des fonds spécialisés. Les deux partenaires en ont déjà sélection une cinquantaine en Europe occidentale et en Amérique du Nord.

©FPA2
Anthony Torriani de Monaco Asset Management et Olivier Wenden de la Fondation Prince Albert II. ©FPA2
Une expertise scientifique

Tandis que MAM apporte son expertise en gestion de patrimoine, la Fondation – elle – apporte sa caution scientifique et éthique. Pour être éligible, toute entreprise devra travailler dans l’un des cinq secteurs identifiés par la FPA2. À savoir: la quête de solutions contre la pollution plastique, la transformation des méthodes de pêche ou d’aquaculture vers des modèles durables, la transition écologique dans le transport maritime, la restauration et la protection des écosystèmes marins et la collecte de données pour mieux comprendre l’océan.

Au sein d’une gouvernance tripartite, le comité d’experts de la FPA2 disposera d’un droit de véto. Ses membres évalueront l’impact potentiel de chaque projet sur l’environnement, la biodiversité et même la vie des communautés locales. En cas de doute sur un risque d’effet négatif, ils auront la possibilité de bloquer le projet d’investissement.

Categories : Business / Tech / Nathalie Michet / 23 mars 2023

PARTAGER :  

Nathalie Michet

Journaliste du Morning Made In Monte-Carlo sur Radio Monaco tous les matins entre 6h00 et 9h.

Vous aimerez aussi...