AD

À LA UNE

A Sophia Antipolis, la forêt recule encore : on vous dit pourquoi

today7 février 2024

Arrière-plan
AD
AD

Des travaux de défrichement et de voirie dans la ZAC des Clausonnes suscitent l’effroi des associations environnementales. 

A Valbonne Sophia Antipolis, le secteur des Clausonnes est en pleine mutation et cela ne passe pas inaperçu. Et pour cause : un chantier communal a provoqué l’abattage spectaculaire de plusieurs centaines d’arbres. En toile de fond, le spectre de l’ex-Open Sky.

Ce projet de centre commercial (près de 80.000 m²), qui provoque tant de remous et dont la dernière mouture a été rebaptisée « Village de Sophia », vient de recevoir un avis favorable de la CDAC (Commission départementale d’aménagement commercial).

Sans attendre les prochaines étapes, la mairie de Valbonne Sophia Antipolis prépare le terrain. Elle réalise des travaux de voirie afin de « fluidifier et sécuriser cette entrée de la technopole tout en donnant plus de place aux mobilités actives« . Un giratoire entre la route du Parc et la route de la Valmasque sont notamment prévus pour améliorer les conditions de circulation.

Par ailleurs, une voie de bus-tram viendra développer l’offre en transports en commun et un maillage piéton et cyclable du secteur sera réalisé avec comme principal ouvrage une passerelle piétonne et cycliste entre la future station de bus tram et le « Village de Sophia ».

Les associations environnementales s’étranglent face à l’ampleur des coupes réalisées. Elles accusent le maire Joseph Cesaro de dérouler le tapis rouge à la Compagnie de Phalsbourg, le promoteur immobilier.

Faute de pouvoir stopper le projet comme il s’y était engagé durant la campagne municipale de 2020, l’élu écologiste, novice en politique, a dû se résoudre à négocier pour aboutir à un projet modifié et revu à la baisse en termes d’emprise au sol et de surfaces commerciales.

« J’ai le coeur fendu en voyant les arbres abattus et j’aurais préféré que le projet ne voit pas le jour du tout mais la nouvelle version est le fruit d’un compromis »

  • cover play_arrow

    A Sophia Antipolis, la forêt recule encore : on vous dit pourquoi Joseph Cesaro, maire de Valbonne

Selon Joseph Cesaro et malgré ses états d’âme, « Le village de Sophia » va aboutir. Même son de cloche du côté du président de la CASA, Jean Leonetti, récemment interrogé sur le sujet par nos confrères de France 3 Côte d’Azur. 

La contre-attaque est lancée

Le Groupement des Associations de Défense des Sites et de l’Environnement de la Côte d’Azur (GADSECA) ne l’entend pas de cette oreille.

Mais au delà du cas particulier du « Village de Sophia », qualifié de « projet d’un autre temps », le président du Gadseca Stéphane Amour plaide une prise de conscience globale autour des problématiques environnementales, de cadre de vie, d’aménagement du territoire, et de modes de consommation.

  • cover play_arrow

    A Sophia Antipolis, la forêt recule encore : on vous dit pourquoi Stéphane Amour

L’association En Toute Franchise, qui œuvre pour la préservation des commerçants artisans et lutte contre les abus de la grande distribution, est également très remontée.

Elle a déjà saisi le Préfet des Alpes-Maritimes et lancé deux recours. Elle tente également de mobiliser les communes voisines.

Selon sa présidente Martine Donnette, le dernier avis de la CDAC est irrecevable. Elle dénonce un contournement de la législation au profit de la compagnie de Phalsbourg et se dit « prête à un long combat judiciaire« .

  • cover play_arrow

    A Sophia Antipolis, la forêt recule encore : on vous dit pourquoi Martine Donnette

Mougins dénonce un projet déraisonnable

Sollicitée par nos soins, la Ville de Mougins « réitère son extrême préoccupation quant à l’impact du projet en termes de saturation routière » Elle rappelle que « Mougins constitue la seule porte d’entrée ouest du projet et de Sophia Antipolis via la RD 35, déjà saturée le matin et le soir avec des remontée de fil de plus de deux kilomètres« .

La municipalité dirigée par Richard Galy pointe également les conséquences néfastes du « Village de Sophia » sur l’environnement et le petit commerce. 

Selon elle, ce projet risque de fragiliser le tissus commercial local « déjà malmené par l’implantation inopportune d’autres centres commerciaux dans le département et met en péril la sauvegarde de la zone boisée de la Valmasque et de ses environs, en aggravant également l’artificialisation et l’imperméabilisation des sols et donc le risque d’inondations de cette zone déjà largement soumise à cet aléa climatique« .

De son côté, David Lisnard, maire de Cannes rappelle son opposition au projet : « Nous confirmons notre position sur le projet qui, indépendamment des considérations environnementales, vise à capter la clientèle des commerces cannois et nous défendons les commerces cannois ».

Entamé il y a près de dix ans, le feuilleton Open Sky ne fait sans doute que commencer. Seule certitude à ce jour, la fin des travaux des aménagements de voirie est prévue par la Ville de Valbonne Sophia Antipolis pour fin 2025. 

 

 

 

L'équipe

Écrit par: Jean-Christophe Sanchez


7 rue Gabian,
98000 Monaco
Tel: +377 97 700 700
info@radio-monaco.com

Écoutez Radio Monaco en FM
Monaco > 98.2
Nice > 95.4
Cannes / Grasse > 103.2
Var / Saint-Tropez > 95.4
En DAB+ à Monaco et à Paris.

Télécharger l’appli

© 2023 Radio Monaco. Tous droits réservés.

CGU

AD
AD
AD
0%