AD

À LA UNE

Le Prince Albert II se démultiplie à la COP 28 de Dubaï

today4 décembre 2023

Arrière-plan
AD
AD
©Palais Princier
Le Prince Albert II à la tribune de la COP 28 de Dubaï, le vendredi 1er décembre 2023. ©Palais Princier

SAS le Prince Albert II a participé à de nombreux événements dans le cadre de la COP 28 de Dubaï. À travers ses multiples discours, le Souverain appelle à intensifier les efforts pour redresser la trajectoire et atteindre les objectifs de l’accord de Paris sur le climat. 

On sait que la bataille pour l’environnement, les océans et le climat fait partie de ses priorités. SAS le Prince Albert II l’a encore prouvé ce week-end dans le cadre de la COP 28 de Dubaï. Tout comme 140 chefs d’Etat et de gouvernement, le Souverain a pris part vendredi au segment de haut-niveau de la Conférence de l’ONU sur le climat. À la tribune, le Prince Albert II a interpellé ses pairs sur les lacunes de la stratégie à l’œuvre: « Les signaux d’alarme sont parfaitement clairs, a lancé le Souverain, nos actions actuelles sont insuffisantes » . Face à « l’obligation impérieuse » de rectifier la trajectoire, le Prince Albert II a appelé ses homologues à « saisir la dernière occasion (…) de limiter le réchauffement à 1,5°C » d’ici la fin du siècle.

Plus de thalassothermie

Dans ce discours, le Prince Souverain a dressé un bilan des politiques mises en place à Monaco pour atteindre la neutralité carbone en 2050. Dans ce cadre, il a annoncé le lancement d’un « vaste plan de mutation de la consommation d’énergies fossiles batimentaires vers des énergies propres » . Ce projet concerne les grands édifices qui émettent plus de 50 tonnes de gaz à effet de serre par an. Ainsi, le gouvernement va raccorder 50 d’entre eux à trois nouvelles boucles de thalassothermie. Selon le Prince Albert II, la Principauté réduira ainsi ses GES de 10%.

©Palais Princier
Le Prince Albert II et la délégation monégasque à la COP 28 de Dubaï. ©Palais Princier

En matière de pollution, le Souverain a insisté sur l’intensification de la lutte contre les plastiques à usage unique à partir du 1er janvier prochain. Le Prince Albert II évoque « l’interdiction de ce matériau dans les récipients pour aliments » . En outre, le Prince Albert a demandé au gouvernement princier de revoir à la hausse l’engagement climatique de la Principauté dans le cadre de la « Contribution Déterminée au niveau national ». Concrètement, ce mécanisme instauré en 2015 par l’Accord de Paris consiste pour chaque pays signataire à afficher ses objectifs et ses efforts sur le long terme.

Plus de contribution financière

Sur le plan de la solidarité internationale, Monaco augmente son aide financière aux pays en développement de façon continue depuis 2015. « Cette année encore, a rappelé le Souverain, la principauté a augmenté de 10% sa contribution au Fonds Vert pour le climat alors qu’elle en est déjà le premier bailleur per capita » .

Le Prince Albert II a également profité de son discours pour saluer les progrès accomplis en 2023. Parmi eux: l’adoption du Nouveau cadre mondial pour la biodiversité et la signature du traité international sur la protection de la biodiversité en haute-mer. « Les solutions fondées sur la nature sont nos meilleurs alliées pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris » , a ajouté le chef de l’État.

Un marathon d’événements

Le lendemain, le Prince Albert II a prononcé plusieurs allocutions dans le cadre d’une série d’événements. Il a d’abord pris la parole lors d’une conférence sur la philanthropie organisée notamment par la Fondation Prince Albert II et le Centre Scientifique de Monaco. Ensuite, le Prince Souverain a participé à un événement sur les solutions durables contre la pollution plastique en Méditerranée. Dans ce cadre, il a pu rencontrer l’universitaire britannique qui préside le GIEC, Jim Skea.

©Palais princier
Le Prince Albert II et le Président du GIEC, Jim Skea à la Cop 28 de Dubaï. ©Palais princier

Au cours de la journée de samedi, toujours, le Prince Albert II a retrouvé les autres dirigeants de la planète pour la première session de haut-niveau consacrée au premier Bilan Mondial de l’accord de Paris sur l’atténuation. Dans son discours, le Souverain a insisté sur les « conséquences désastreuses du réchauffement climatique » et sur la place de l’océan dans l’équilibre planétaire. « L’océan n’est pas uniquement le témoin passif des impacts dévastateurs du changement climatique. C’est aussi notre meilleur allié (…) Au-delà de ses fonctions régulatrices, il offre de multiples sources d’énergie renouvelable, telles que la thalassothermie, dont le potentiel est pleinement exploité en Principauté.  »

Au cours de ce marathon diplomatique en terre émiratie, le Prince Albert II a également pris part à un événement préparatoire à la Conférence de l’ONU sur l’océan prévue à Nice en 2025.  Enfin, il a participé à l’Ocean Innovators Platform organisée par la Fondation Prince Albert II. Il s’agit d’un rendez-vous entre entrepreneurs, innovateurs et investisseurs dans le domaine de l’économie bleue.

L'équipe

Écrit par: Nathalie Michet


7 rue Gabian,
98000 Monaco
Tel: +377 97 700 700
info@radio-monaco.com

Écoutez Radio Monaco en FM
Monaco > 98.2
Nice > 95.4
Cannes / Grasse > 103.2
Var / Saint-Tropez > 95.4
En DAB+ à Monaco et à Paris.

Télécharger l’appli

© 2023 Radio Monaco. Tous droits réservés.

CGU

AD
AD
AD
0%