AD

À LA UNE

Monaco lance un nouveau plan mobilité

today12 février 2024

Arrière-plan
AD
AD
©Direction de la Communication Manuel Vitali
Le Gouvernement Princier présente son plan mobilité. ©Direction de la Communication Manuel Vitali
Vendredi 9 février, le Gouvernement Princier a présenté un nouveau plan de mobilité. Ces mesures à court, moyen et long terme doivent faciliter le trafic intra-muros et aux portes de Monaco.

« Réalisables, finançables et efficaces » : ce sont les adjectifs qui définissent ce plan de mobilité. « Ces objectifs sont ambitieux mais réalistes », assure le Ministre d’État de la Principauté, Pierre Dartout. D’après lui, le plan a fait l’objet de longues réflexions et d’un arbitrage avec les Conseillers nationaux. Le but est d’en finir avec les bouchons qui paralysent Monaco aux heures de pointe et de palier le manque de transports en commun.

Un diagnostic surprenant

Toutefois, contrairement au sentiment général, le trafic routier a tendance à baisser aux portes de la Principauté. La Ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme évoque ainsi un constat « contre-intuitif ». D’après Céline Caron-Dagioni, le trafic routier a diminué d’environ 7% aux frontières depuis 2015. Ce constat positif se poursuit en 2023 avec 98 392 passages contre plus de 100 000 les années précédentes. Par ailleurs, la fréquentation des transports en commun urbains (réseau bus de la CAM) s’accélère en 2023 avec une hausse de 6% comparé à l’année précédente.

Pour autant, réduire le trafic automobile demeure une priorité. À l’horizon 2030, les autorités monégasques visent une baisse de 20%. « Nous devons tenir compte du ras-le-bol des usagers », affirme la Conseillère-ministre. D’après elle, les objectifs de ce plan de mobilité doivent répondre aux besoins des résidents et des travailleurs.

  • cover play_arrow

    Monaco lance un nouveau plan mobilité Céline Caron-Dagioni

 

Fluidifier la circulation extérieure

Pour accéder à Monaco, le Gouvernement Princier insiste sur l’offre de stationnement périphérique. Il mise en particulier sur des « parkings d’entrées de ville », et au moins deux « parkings relais ». En avril 2024, le parking des Salines sera mis en service avec 1800 places de stationnement, dont 100 pour les véhicules électriques, ainsi que 90 places pour les deux-roues. Ensuite, les usagers pourront emprunter une liaison piétonne pour rejoindre le quartier de Fontvieille via l’îlot Pasteur.

La Brasca dans le « pipe »

Quant aux parkings relais, les projets sont en cours d’études. Celui de La Brasca, sur la commune d’Èze, à la sortie du tunnel A500, s’inscrit déjà dans les documents de planification des collectivités françaises (SCOT et PLUm). Le site de la Brasca serait accessible par un nouveau carrefour sur la Moyenne Corniche. Le projet comprendrait près de 3 000 places de stationnement pour voitures, et d’autres pour les poids-lourds et les autocars de tourisme. Il faudrait aussi conserver de l’espace pour la logistique événementielle, en particulier celle du Grand-Prix de Monaco.

Par la suite, une liaison expresse La Brasca – Monaco serait instaurée sur 2 kilomètres environ, avec une arrivée prévue à Fontvieille. Pour l’instant, on ne sait rien de la nature de cette liaison et aucun calendrier n’est annoncé. Selon le gouvernement, la concrétisation passe en grande partie par un feu vert des autorités françaises.

©Direction de la communication
Le Gouvernement Princier mise beaucoup sur le terrain de la Brasca. ©Direction de la communication

Du côté de Menton, pour le parking relais du « Cœur de Carnolès », les discussions continuent. Il devrait disposer d’au moins 300 places, près de la gare TER de Carnolès.

Les travaux du projet de Trémie de Cap d’Ail, eux, devraient débuter fin 2024 selon le Gouvernement Princier. Dans l’idéal, la livraison de ce mini-tunnel pourrait intervenir en 2026. Cette échéance optimiste pourrait toutefois être remise en cause à l’avenir, car la Métropole Nice Côte d’Azur ne donne pas encore de calendrier pour les travaux.  À terme, ce mini-tunnel à double sens sur la Moyenne corniche devrait aider à fluidifier la circulation, notamment à la sortie du Tunnel Rainier III. Portée par la Métropole niçoise, l’étude de faisabilité est terminée et la Principauté s’engage à financer 80% du chantier, pour un budget total de 8,8 millions d’euros.

Des solutions intra-muros

À l’intérieur de Monaco, il y aura du nouveau du côté de la CAM (Compagnie des Autobus de Monaco). Des navettes de bus express entreront bientôt en service. Il y aura, par exemple, une ligne directe entre le Larvotto et Fontvieille, sans passer par Monte-Carlo. De plus, la ligne 2 actuelle (Jardin Exotique – Monaco Ville) bénéficiera d’une plage horaire étendue, avec un premier départ dès 6h00 au lieu de 7h00. En heure de pointe, il y aura un bus toutes les 5 minutes. Ces changements pourraient bien s’avérer utile pour les travailleurs. Le tout sans augmentation des tarifs, promet le gouvernement.

En outre, dès le printemps prochain, la Principauté instaurera le « Transport à la demande » (TAD) pour les quartiers Plati, les Fleurs et l’Annonciade. Il s’agit d’une solution pour les habitants de ces zones non desservies par les transports en commun. Le système fonctionnera via une application mobile, 7 jours sur 7, et sera également disponible la nuit sur l’ensemble du territoire.

  • cover play_arrow

    Monaco lance un nouveau plan mobilité Céline Caron-Dagioni

Pour les usagers de la route, le Gouvernement Princier prévoit une refonte de l’échangeur Saint-Roman. Ce lieu stratégique est souvent saturé aux heures de pointe. L’objectif est donc de fluidifier la circulation, d’améliorer la cohabitation des différents modes de transport et d’apaiser les esprits. « Il faut rendre plus efficace ce nœud modal », souligne la Conseillère-ministre.

La mobilité douce aussi

Pour accompagner le succès des vélos électriques en libre-service « MonaBike », les autorités vont augmenter le nombre de stations d’ici la fin de l’année. On en comptera 54 contre 45 en 2022.

Par ailleurs, pour renforcer la sécurité des piétons, le gouvernement prévoit de nouveaux feux tricolores et des aménagements complémentaires. Le projet « Renaturer la Ville » vise, lui, à améliorer les liaisons piétonnes. La première phase opérationnelle se concentrera sur la reconnexion du quartier du Jardin Exotique avec le cœur de la Condamine. Mises bout à bout, toutes ces mesures doivent permettre d’améliorer la qualité de vie de tous en Principauté.

  • cover play_arrow

    Monaco lance un nouveau plan mobilité Céline Caron-Dagioni

Quant à savoir, quelle enveloppe sera réservée à tous ces projets de mobilité, c’est le flou. Pour l’instant, le gouvernement n’annonce aucun budget.  « On ne cherche pas la rentabilité, mais l’efficacité », explique Céline Caron-Dagioni.

  • cover play_arrow

    Monaco lance un nouveau plan mobilité Céline Caron-Dagioni

Enfin, concernant les dernières réalisations en date, le Gouvernement Princier tire un bilan positif de la mise en service de la nouvelle bretelle de l’A8 « Monaco-Est ». Depuis le 10 janvier dernier, cette voie d’accès à la Principauté semble avoir rencontré son public. « Il faut se donner le temps pour réaliser un diagnostic », insiste toutefois, Pierre Dartout.

On attend désormais de connaître l’avis du Conseil National sur ce nouveau plan mobilité. Lors des dernières séances budgétaires fin 2023, les élus avaient, en effet, mis la pression sur l’exécutif pour obtenir des mesures concrètes.

L'équipe

Écrit par: Stella Martinez


7 rue Gabian,
98000 Monaco
Tel: +377 97 700 700
info@radio-monaco.com

Écoutez Radio Monaco en FM
Monaco > 98.2
Nice > 95.4
Cannes / Grasse > 103.2
Var / Saint-Tropez > 95.4
En DAB+ à Monaco et à Paris.

Télécharger l’appli

© 2023 Radio Monaco. Tous droits réservés.

CGU

AD
AD
AD
0%