AD

À LA UNE

Nice et Isola 2000 confirmées sur la carte des JO d’hiver 2030

today30 novembre 2023

Arrière-plan
AD
AD
© Nicolai Berntsen / Unsplash
© Nicolai Berntsen / Unsplash

Les Jeux Olympiques d’hiver devraient bel et bien se tenir dans les Alpes françaises en 2030. Le CIO a décidé de retenir uniquement le dossier déposé par les présidents des Régions Paca et Auvergne Rhône Alpes. La ville de Nice et la station d’Isola 2000 accueilleront des épreuves.

“C’est une victoire pour la France, et un succès pour notre cité” . Voici la réaction de Christian Estrosi, le Maire de Nice, alors que la candidature des Alpes Françaises est la dernière en lice pour les Jeux olympiques d’hiver de 2030. En effet, le CIO a décidé hier d’écarter les dossiers de la Suède et de la Suisse. L’été prochain, la France devrait donc obtenir l’attribution officielle. En attendant, les parties prenantes entament une période de « dialogue ciblé » . Les porteurs du projet doivent notamment préciser certains aspects techniques essentiels en termes de sécurité et de transport. 

Si les choses se déroulent selon le plan A, les épreuves se dérouleront dans une dizaine de sites répartis entre les deux régions. Par exemple: le ski alpin au Val-d’Isère et à Courchevel, le biathlon au Grand-Bornand et le big air à Montgenèvre. Bien plus proche de chez nous: le snowboard et le ski cross s’installeront à Isola 2000. Quant aux sports de glace, comme le patinage artistique et le curling, la plupart auront Nice comme quartier général.

Deux nouvelles patinoires

Si la plupart des infrastructures nécessaires existent déjà dans les stations de montagne, la capitale de la Baie des Anges devra, elle, construire deux patinoires. L’une, dotée de 12 000 places, sortira de terre près de l’Allianz Riviera. Selon nos confrères de Nice-Matin, elle accueillera les épreuves de hockey masculin. L’autre, dotée de 6000 places, verra le jour près du Nikaïa et du Centre de formation de l’OGC Nice. C’est là que les épreuves de hockey féminin et de para-hockey auront lieu. 

En revanche, les fanas de patinage artistique se rendront ailleurs. Les épreuves de cette discipline très populaire se dérouleront au Palais des Expositions. Enfin, le curling prendra ses quartier au Palais Nikaïa.

©DR
Les épreuves de curling se dérouleront au Palais Nikaïa de Nice. ©DR
Quelle facture pour l’environnement ?

Parmi les responsables politiques qui se félicitent de la décision du CIO, il y a notamment le Président français. Emmanuel Macron promet même des “jeux innovants, durables et inclusifs”. Cet optimisme se heurte toutefois au point de vue des défenseurs de l’environnement. Ainsi, la présidente du Groupe des écologistes dans la région Auvergne-Rhône Alpes assure qu’il sera impossible d’organiser des jeux vertueux en raison du cahier des charges. Elle dénonce une candidature décidée dans la précipitation. Fabienne Grébert évoque aussi les problèmes d’enneigement dans les stations des Alpes du sud en raison du réchauffement climatique. Le président du Comité national olympique français assure lui que les enjeux de transition ont été pris en compte et qu’il y aura assez de neige naturelle en 2030 dans les sites sélectionnés. 

Une chose est sûre, du côté des Alpes-Maritimes, les stations souffrent de plus en plus de la pénurie de neige. Ainsi, celle d’Isola, inscrite au tableau des JO 2030, annonce le report de l’ouverture de ses remontées mécaniques. Prévu pour ce week-end, le coup d’envoi de la saison est repoussé au 9 décembre. Pour la même raison, la station d’Auron a elle aussi décidé de retarder l’ouverture de son domaine skiable.

©DR
Isola 2000 repousse l’ouverture de ses remontées mécaniques au 9 décembre. ©DR

L'équipe

Écrit par: Nathalie Michet


7 rue Gabian,
98000 Monaco
Tel: +377 97 700 700
info@radio-monaco.com

Écoutez Radio Monaco en FM
Monaco > 98.2
Nice > 95.4
Cannes / Grasse > 103.2
Var / Saint-Tropez > 95.4
En DAB+ à Monaco et à Paris.

Télécharger l’appli

© 2023 Radio Monaco. Tous droits réservés.

CGU

AD
AD
AD
0%