AD

CÔTE D'AZUR

Transavia va remplacer Air France sur le vol Nice-Orly

today18 octobre 2023

Arrière-plan
AD
AD
©Daniel Eledut / Unsplash
Air France quitte l’aéroport d’Orly pour se recentrer sur Roissy-Charles-de-Gaulle. ©Daniel Eledut / Unsplash

C’est officiel, la navette d’Air France Nice-Orly va disparaître en 2026. Transavia prendra le relais. 

La compagnie aérienne l’annonce dans un communiqué. En raison de la réduction des déplacements professionnels et du report vers le train, Air France présente un projet d’adaptation de ses vols domestiques. Il consiste essentiellement à recentrer les activités du groupe à Paris sur le site de Roissy-Charles-de-Gaulle dès 2026. Ainsi, la navette Air France Nice-Orly disparaitra des écrans de contrôle.

Toutefois, le groupe restera présent au sud de Paris. En effet, il prévoit de confier ses activités sur l’aéroport d’Orly à sa filiale low-cost, Transavia. Celle-ci aura donc la charge, dès 2026, de prendre le relais sur les vols Nice-Orly. Idem pour les connexions avec Marseille et Toulouse. Sur ces liaisons, Transavia devrait alors généraliser le déploiement de l’A320 Neo. Air France présente cet Airbus comme moins gourmand en carburant (-15%) et moins bruyant (-50%) que les modèles précédents.

©Air France-KLM
À partir de 2026, Transavia et ses A320 Neo prendront le relais sur le vol Nice-Paris. ©Air France-KLM
Eric Ciotti en colère

Si l’urgence climatique et l’évolution des mentalités vont dans le sens d’une réduction du trafic aérien, cette décision suscite du remous. Dès hier, Eric Ciotti affichait sa colère après avoir eu vent de la disparition prochaine du vol Nice-Orly. Le député niçois et patron du parti LR dénonçait sur X une décision « honteuse et scandaleuse » prise selon lui « sans concertation » .  Certainement habitué à faire la navette, Eric Ciotti a promis de « s’opposer de toutes ses forces à cette annonce qui méprise les territoires. » Au point de saisir la Première Ministre, Elisabeth Borne.

Pour sa part, Air France dit au contraire vouloir maintenir une « présence forte sur l’ensemble des territoires (…) tout en répondant à l’évolution rapide de la demande de voyage. » En outre, il s’agit – ajoute le communiqué – d’améliorer la compétitivité du groupe. Néanmoins, dans les faits, les capacités du groupe sur les vols Paris -Nice, Paris-Marseille et Paris-Toulouse diminueront de 10%. Air France assure que cette décision aura un impact limité sur l’évolution de l’emploi dans les villes concernées.

L'équipe

Écrit par: Nathalie Michet


7 rue Gabian,
98000 Monaco
Tel: +377 97 700 700
info@radio-monaco.com

Écoutez Radio Monaco en FM
Monaco > 98.2
Nice > 95.4
Cannes / Grasse > 103.2
Var / Saint-Tropez > 95.4
En DAB+ à Monaco et à Paris.

Télécharger l’appli

© 2023 Radio Monaco. Tous droits réservés.

CGU

AD
AD
AD
0%