AD

À LA UNE

Le foot et le rugby sont en deuil à Monaco

today24 janvier 2024

Arrière-plan
AD
AD
©DR
Monaco a appris les décès de Jean petit, icône du football à l’ASM, et de Vincent Romulus, manager du club de rugby de la Principauté. ©DR

La journée de mardi aura été funeste sur la scène sportive à Monaco. Peu après l’annonce de la mort de Vincent Romulus, manager de l’AS Monaco Rugby, la Principauté a appris la disparition d’une icône du club de foot du Rocher, Jean Petit.

Depuis hier soir, l’AS Monaco FC et ses supporters rendent hommage à Jean Petit. L’une des légendes du club du rocher s’en est allée. L’ancien footballeur, capitaine puis entraîneur est décédé à l’âge de 74 ans. Amoureux de toujours de l’AS Monaco, Jean Petit avait été recruté par l’équipe monégasque en 1969 avant d’y passer toute sa carrière de joueur puis de technicien. 48 ans d’histoire avec deux titres de champion de France, une coupe de France et un titre de meilleur joueur Français en 1978.

© Gerard Bedeau / Onze / Icon Sport
Jean Petit avec ke maillot de l’ASM pendant la finale de la Coupe de France contre Orléans en 1980 © Gerard Bedeau / Onze / Icon Sport
Un chagrin partagé

Sur les réseaux sociaux, l’AS Monaco exprime “son immense douleur” à la suite de la disparition de Jean Petit, « légende parmi les légendes » . Son ancien complice sur le Rocher, Didier Deschamps, s’est dit “extrêmement peiné”. “Je n’oublierai jamais son soutien total et précieux” , ajoute le sélectionneur de l’équipe de France et ancien entraîneur de l’AS Monaco . Au sein de la presse sportive, le journal L’Equipe salue »une grande figure » du club monégasque. Le quotidien raconte notamment comment l’idylle avait commencé entre « Jeannot » et les Rouges et Blancs : « Il était tombé amoureux de l’AS Monaco à 13 ans, lors d’une correction infligée par le club de la Principauté au TFC (5-0). Il n’avait alors émis qu’un désir, jouer à Monaco, mais il n’aurait jamais, sans doute, pu croire à une telle relation fusionnelle avec l’ASM. »

Un autre deuil en Ovalie

L’annonce de la disparition de Jean Petit, hier, a suivi de quelques heures celle de Vincent Romulus. En effet, l’AS Monaco Rugby a annoncé en début de matinée le décès brutal de son manager. « Ce matin, une lourde nouvelle a frappé notre famille rugbystique, pouvait-on lire sur les réseaux. Nous avons perdu un être cher, notre guide, Vincent Romulus. Son absence laisse un vide immense dans nos cœurs et dans le monde du rugby. Vincent représentait l’essence même de notre sport, un mentor, un repère, un papa pour nous tous. Son authenticité, sa force et son cœur en or faisaient de lui bien plus qu’un membre du club, mais un pilier du rugby en France. Il a su transmettre et partager les valeurs du rugby comme personne d’autre. Aujourd’hui, nous pleurons la perte d’un homme exceptionnel, aimé de tous. »

Ancien joueur du Racing Club de Nice, Vincent Romulus avait pleinement contribué à la montée en gamme du rugby en Principauté. D’abord comme entraineur de l’équipe nationale de rugby à 7 de 2006 à 2016, puis en tant que manager de l’ASM Rugby, le Varois avait fait marqué les esprits. En 2022, il avait partie des artisans de la montée du club en Fédérale 2. Originaire de Saint-Raphaël, Vincent Romulus était considéré comme une figure du monde du rugby dans la région. Ainsi, le Stade Niçois rend hommage à un homme qui avait « marqué les personnes qu’il a croisé.  »

©AS Monaco Rugby
Vincent Romulus en compagnie de Thomas Riqué, Président de l’AS Monaco Rugby, et de Fabien Galthié, sélectionneur du XV de France ©AS Monaco Rugby

 

Radio Monaco adresse ses sincères condoléances aux familles et aux proches de Jean Petit et de Vincent Romulus.

L'équipe

Écrit par: Nathalie Michet


7 rue Gabian,
98000 Monaco
Tel: +377 97 700 700
info@radio-monaco.com

Écoutez Radio Monaco en FM
Monaco > 98.2
Nice > 95.4
Cannes / Grasse > 103.2
Var / Saint-Tropez > 95.4
En DAB+ à Monaco et à Paris.

Télécharger l’appli

© 2023 Radio Monaco. Tous droits réservés.

CGU

AD
AD
AD
0%