AD

BUSINESS/TECH

Villes et canicules: des solutions contre les îlots de chaleur urbains

today27 octobre 2022

Arrière-plan
AD
AD

Comment vivre en ville quand les pics de chaleur deviennent insupportables ? On en parle avec Marc Stéfanon de la start-up namR. Celle-ci a réussi à cartographier les îlots de chaleur urbains (ICU) dans les grande métropoles et propose des solutions.

C’est l’un des grands enjeux de l’adaptation au réchauffement climatique: rendre la vie quotidienne supportable, y compris quand le mercure dépasse les 35°C. Sachant que le thermomètre pourrait même flirter avec les 50°C dans les prochaines décennies, il devient vital de trouver des réponses.

Selon les scientifiques, les canicules sont en effet amenées à devenir de plus en plus intenses et fréquentes. Lors de ces épisodes extrêmes, l’écart de température se creuse entre la campagne et la ville. Alors que le mercure redescend la nuit dans les espaces ruraux, peu construits, il reste beaucoup trop élevé dans les zones urbanisées. C’est ce qu’on appelle « l’îlot de chaleur urbain » (ICU).

©Météo France
En période de canicule, l’écart de température se creuse pendant la nuit entre la campagne et la ville. C’est ce qu’on appelle l’îlot de chaleur urbain. ©Météo France
Plus de végétaux, moins de bitume

De nombreuses entreprises proposent déjà des solutions pour « rafraîchir » les centre-villes. Cela consiste par exemple à « faire revenir la nature en ville« ,comme on l’entend souvent. Ou encore: remplacer les surfaces minérales sombres par des matériaux de couleur claire. Cela permettrait de renvoyer la chaleur au lieu de la stocker. Toutefois, pour que ces initiatives fonctionnent, il est nécessaire de les coordonner. En effet, les « touches » de rafraichissement mal réparties et cosmétiques risquent de se révéler inefficaces. Il faut donc mettre en place des politiques urbaines cohérentes et concertées.

La start-up namR propose ainsi de cartographier les fameux îlots de chaleur urbains afin de définir les moyens d’action sur le bâti existant. Elle a déjà identifié les ICU dans une quarantaine de métropoles françaises en compilant des données en accès libre et en y ajoutant de l’intelligence artificielle. Pour en parler, Nathalie Michet reçoit Marc Stéfanon, responsable des projets climat et environnement chez namR.

©NamR
Marc Stéfanon de la start-up NamR est l’invité de Radio Monaco. ©namR

 

L'équipe

Écrit par: Nathalie Michet


7 rue Gabian,
98000 Monaco
Tel: +377 97 700 700
info@radio-monaco.com

Écoutez Radio Monaco en FM
Monaco > 98.2
Nice > 95.4
Cannes / Grasse > 103.2
Var / Saint-Tropez > 95.4
En DAB+ à Monaco et à Paris.

Télécharger l’appli

© 2023 Radio Monaco. Tous droits réservés.

CGU

AD
AD
AD
0%